Liles/maniac - Darkening Ligne Claire

Chronique Vinyle 10"

chronique Liles/maniac - Darkening Ligne Claire

Sven Fuzz Kristiansen, aka Maniac, est pour certains, et ils sont plus nombreux que ce que l'on pourrait croire, le meilleur vocaliste de Mayhem. Sa voix et surtout son attitude proche de la folie (leur passage à Rennes est encore dans de nombreuses mémoires) en ont fait un frontman plus que marquant. Depuis son départ du groupe, il y a près de quinze ans, du groupe, on ne peut pas dire qu'il se soit cependant montré très prolifique. Il s'est accoquiné à l'époque avec Niklas Kvarforth (un autre musicien parfaitement sain d'esprit). Le voilà qu'il s'associe de nouveau avec un autre musicien et producteur réputé, Andrew Liles (Current 93, Nurse With Wound).



Darkening Ligne Claire est un projet extrêmement personnel, et donc en ce sens, difficile d'accès car le reflet presque sans filtre de l'âme torturée de ses concepteurs. Plus qu'un album, Darkening Ligne Claire, est une expérience artistique, puisque, outre les deux musiciens, le projet implique également le travail tant graphique que photographique de Christophe Szpajdel, plus connu sous le pseudonyme Lord of the Logos (Moonspell, Seth... parmi des centaines d'autres).



Ici, point de Black Metal ou même de Rock, expérimental ou pas, mais une musique électronique minimaliste, un Dark Ambiant dépouillé. Pas de chant extrême mais des grognements, des onomatopées, des textes passés à l'envers ("Slaughter Messiah") et surtout plusieurs déclamations, dont une au début, du nom de chaque morceau. Chacun des sept, d'une durée de sept minutes, est l'illustration sonore d'un diptyque photo réalisé par Szpajdel dans le cadre d'une exposition commissionnés par Archaeological Records, qui à eu lieu à Florence fin 2018 (un aperçu ici).



Les bidouillages électroniques, à la fois analogiques et digitaux de Liles servent de support à la voix de Kristiansen, trafiquée, modelée par le musicien américain. Le tout constitue une pièce musicale contemplative, propice à l'introspection où la narration côtoie les silences, la beauté transcende la laideur, le passé hante le futur.


photo de Xuaterc
le 19/10/2019

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019