Lobster Killed Me - Fake world

Lobster Killed Me - "Fake world"
chronique Lobster Killed Me - Fake world

Lorsqu'en 1995, Marianne Faithfull sort son album A Secret Life, le cinéma, la télévision et David Lynch nous a offert Twin Peaks. Pas étonnant de retrouver Angelo Badalamenti à la composition de presque tous les titres sur des textes intenses issus ça et là de l'Enfer de Dante et de La Tempête de William Shakespaere.
Le bizarre et le malsain ont la côte. Rayon disque, The Downward Spiral ; sorti l'année précédente, truste tous les charts et se vend toujours par palettes.

A Secret Life renferme ce faux single « Sleep » que les homards ont la bonne idée de replonger dans leur marmite fumante.

 

1995, c'est aussi l'année charnière pour le punk à roulettes, Punk in Drublic a envahi les musicassettes depuis un an, Stranger than fiction également et les kids européens emboîtent le pas pour à leur tour créer de belles fulgurances.

 

Cette époque est toujours vivace chez les presque vétérans de Lobster killed me. À nouveau, c'est Chanmax qui a en charge de choyer les gaillards, compagnons de chambrée des Ultra Panda et The Boring pour le coup. Comme une évidence tout ce que l'on aime ou déteste chez ce genre de groupe est là dans ce nouvel opus. Ne leur demandez pas de faire semblant, ces mecs respirent la sincérité.

 

Fake World appuie donc là où ça fait mal, cet espèce de monde à la con où l'on a tout et l'on en fait rien de bien. Ce fric puant qui déshumanise. Mais tout ça est dit avec à propos et les parisiens ne se privent pas de nous faire part de leurs belles lettres – reprise maîtrisée de « Sleep » en modèle du genre.

 

Un mot sur cette belle pochette, signée Ivan Brun – chargé du visuel pour Condense, à l'époque - ; qui en dit long en symbole.

 

Lobster killed me où la représentation de rester fidèle à ses idées.
- Burn the model, cut the line

Let the fire burn your head

You can dance under the rain

And waiting for the sun to come « Millions minds »

 

Tout simplement.

photo de Eric D-Toorop
le 08/09/2016

2 COMMENTAIRES

sepulturastaman

sepulturastaman le 08/09/2016 à 10:32:23

La musique et surtout le chant me font penser à Bad Religion.

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 08/09/2016 à 13:49:02

Idem, en un peu mollasse (enfin, avec Bad religion, me suis arrêté à Against The Grain). Mais sympa au final.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019