Low Dose - Low dose

Low Dose - "Low dose"
chronique Low Dose - Low dose

Internet nous a peut-être permis d'accéder à plus de contenu pornographique, mais il a quand même gâché de nombreux petits plaisirs de la vie comme celui de découvrir en intégralité un disque, de se laisser surprendre par un album. Avant même sa sortie, après avoir laissé filtrer 4 morceaux, on le savait : ce premier album de Low Dose allait être une grosse tuerie. C'était sûr et certain. Et ça n'a pas loupé.

Ses 36 minutes sont plutôt simples à catégoriser, il apparaît assez nettement qu'un mix opère entre punk et noise, tout en demeurant, plus discrètement, multi-influencé. Mais c'est par sa chanteuse que Low Dose tend à se singulariser.

La voix rockailleuse d'Itarya Rosenberg marque par son charisme et sa sincérité : ses textes, pour la grande majorité s'attardent sur une rupture difficile. Un thème universel pour un traitement relativement classique dans la forme comme dans le fond, mais qui sonne vrai. Cette authenticité transpire sur le disque et lui confère ainsi un certain charme.
Puis il y a aussi la voix de son partenaire de scène qui prend le micro pour offrir une belle alternance, avec un timbre plus clair, moins hargneux. Des temps de respiration pour un disque haletant, sans que ces pistes ne soient des moments de repos.
Dans les deux cas les mots de chacun laissent l'impression d'avoir un disque parfaitement ancré dans son époque et dans le réel : des attentes, des espoirs, des faits de société parlants, tout y passe procurant ainsi un sentiment de proximité entre le groupe et l'auditeur.

Et puis sans musique, ces textes feraient une médiocre poésie des temps modernes. C'est là que ça devient intéressant. Low Dose est une formation classique, purement rock. Issu de la scène de Philadelphie, qui ne rayonne pas au-delà de son pays en dépit d'une certaine vitalité, le groupe n'expérimente pas : il recrache.

Il recrache ses influences souvent nostalgiques avec de gros relents 90's, la décennie du grunge, tout en façonnant un rock plus bruitiste et moderne appuyé par un son aussi frontal que chaud et rond...Un équilibre trouvé à lui seul par une basse qui résonne pendant plus d'une demi-heure et fait ronronner ce disque coincé entre deux époques et deux expressions du rock.
À la fois lisse sur certains points, rugueux sur d'autres, bourré d'énergie, bien inspiré, avec un riffing efficace, des structures classiques de morceaux qui offrent des repères sûrs aux moins aventuriers, Low Dose délivre un album dont le discours textuel et musical n'a rien d'innovant mais qui comblera de plaisir une large communauté d'amateurs de rock...

photo de Tookie
le 22/05/2019

2 COMMENTAIRES

pidji

pidji le 22/05/2019 à 10:01:29

Excellente surprise ce disque, j'ai bcp aimé ce côté grunge 90's !

santiago

santiago le 31/05/2019 à 09:22:00

For Sure est un tube assez incroyable, bravo et merci d'avoir parlé de cet album !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Monster Truck - Furiosity
Killing Joke - Democracy