Lucertulas - The Brawl

Lucertulas - "The Brawl"
chronique Lucertulas - The Brawl

Je ne découvre ce The Brawl de Lucertulas que plusieurs mois après sa sortie, alors que j'avais plutôt bien aimé leur précédent opus Tragol de Rova ; il va falloir que je fasse plus attention la prochaine fois ! Parce que passer à côté de ça, je l'aurais eu mauvaise.
Depuis leur première sortie en 2004 (où le groupe s'appelait alors Superlucertulas), le groupe italien a bien changé. Enfin, surtout au niveau du line-up. Du trio originel il ne reste que le guitariste Christian Zandonella, mais finalement on s'en moque, c'est la musique qui nous importe.

 

Parce qu'à ce niveau là, les trois gaillards assurent ! Allez je vais la jouer facile en reprenant ce qui les décrit dans leur bio : "Rock-noise-punk-hardcore" ! La musique est directe, rentre-dedans, avec des tas de riffs dissonants ("A wicked eel", énorme) et une saturation sur la voix. Ajoutez à cela une rythmique surexcitée, et vous obtenez un putain d'album qu'il fait bon écouter à fond dans les esgourdes.

Le son est vraiment bon et fait parfaitement ressortir la basse, qui croyez-moi, n'est pas en reste ("Carlo's nightmare", "Crowing",...) ; et la voix alterne entre hurlements saturés, voix criarde, et passages plus posés (parfois...).

 

En plus des 9 brûlots dans ce CDs, nous avons également le droit à 4 titres supplémentaires sur un vinyle 12", chouette ! Ces 4 titres sont en fait des versions alternatives de morceaux déjà présents sur le CD, et en version originale s'il vous plait ! Ici, place à l'italien, et finalement, on se dit que tout l'album aurait pu être dans cette langue, on n'aurait pas été plus gêné que cela. Si vous n'avez pas de platine, pas de souci, vous aurez droit à un lien pour télécharger ces quatre titres en mp3 inclus dans le package.

 

Comment parler de ce disque et ne pas parler du "contenant" ? Alors que les gros labels se demandent comment faire pour vendre toujours plus de CDs de Céline Dion ou Michel Sardou, ce sont les petits activistes comme Robot radio et Macina Dischi qui donnent envie de dépenser de l'argent dans leurs sorties. En effet, pour 15 euros (frais de port inclus), ce package est tout simplement un must-have ! Le gatefold est déjà bien sympa, mais à l'intérieur, vous aurez donc le CD 9 titres, et le vinyle 12" une face, où la face B est un visuel reprenant celui de la pochette. Tout simplement un superbe objet à posséder dans sa collection.

 

Que dire de plus ? Quand le fond et la forme se complètent, vous n'avez plus aucune excuse pour ne pas vous ruer sur le site de Macina Dischi ou celui de Robot radio et acheter cet album. Une des sorties de l'année, assurément.

photo de Pidji
le 15/10/2010

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019