Lvl Up - Return to love

Lvl Up - "Return to love"
chronique Lvl Up - Return to love

Quelque chose liera éternellement Sub Pop à une époque. Affaire d'homme, histoire d'heureux hasards, de signatures bien senties, d'âge d'or commercial : les années 90's transpireront toujours chez Sub Pop. Temps que ce label, bien qu'il n'ait plus grand chose d'indépendant, gérera les sorties d'albums comme celui de Lvl Up, tout ira bien.

 

Le charmant rock des new-yorkais est ancré dans deux périodes. Celle de la dernière décennie du XXème et celle que nous vivons actuellement.
Les guitares, l'interprétation, le ton, le son, les mélodies : il est difficile de ne pas songer à quelques belles influences.

L'association de certaines est d'ailleurs assez inattendue : les noms de Dinosaur Jr et Weezer ne se retrouvent pas fréquemment côte à côte...et pourtant, on retrouve bien dans le son ainsi que dans certains riffs des guitares ("I") l'influence des premiers, alors que le sens mélodique semble partiellement hérité des seconds ("She substains us").

Avec un enregistrement faussement Lo-Fi (guitare hyper saturée, voix en retrait), Lvl Up a des allures de "rock garage soft". Agrémentées d'un clavier qui "glucose" / popise ou psychédélise les compos, l'écriture n'est jamais brutale bien que le groupe sache être animé d'une énergie qui trouve parfois ses racines dans le punk ou une nonchalance, qui peut rappeler Sonic Youth.

 

Autant d'heureux mélanges qui ne poussent pas le groupe dans aucune véritable direction, ce qui ne l'empêche pas d'avoir une personnalité bien affirmée. Son sens du rythme au sein et entre les morceaux permet également à l'album de respirer, de dérouler avec fluidité et d'alterner les ambiances pour former un "tout" que l'on qualifiera "d'indie-rock".

Lvl Up est d'ailleurs très fort pour construire des morceaux solides sans tomber dans les travers de l'easy-pop et sans s'enfoncer dans une écriture monstrueusement complexe. Avec ses refrains entêtants mais pas toujours enchantants, se mêlent des sentiments très contradictoires.


Entre légèreté et mélancolie, fureur rock et mélodies posées, "Return to love" ne laisse pas une grande place à la spontanéité...au point de se révéler, malgré des apparences trompeuses, comme un album carré, riche, varié et réussi de bout en bout.

photo de Tookie
le 26/09/2017

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements