S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Machine Head - "Catharsis"

Machine Head - "Catharsis"
chronique Machine Head - Catharsis
??/10 0

écouter "Kaleidoscope"

Acheter Machine Head Catharsis sur Amazon

CD album CD album (75:00)

 

Style musical : 

Machine Fucking Head

 

Année : 

2018

 

Tracklist :

01. Volatile
02. Catharsis
03. Beyond The Pale
04. California Bleeding
05. Triple Beam
06. Kaleidoscope
07. Bastards
08. Hope Begets Hope
09. Screaming At The Sun
10. Behind A Mask
11. Heavy Lies The Crown
12. Psychotic
13. Grind You Down
14. Razorblade Smile
15. Eulogy

 

Label : 

Nuclear Blast
Dans le même style :
Machine head - The blackening

 

-Bonjour, je m'appelle Catharsis


-Bonjour Catharsis (en choeur)


-Voilà, c'est la première fois que je viens, c'est Max Cavalera qui m'a parlé de votre groupe de soutien "des albums ratés et/ou martyrisés". Il m'a dit qu'il était un habitué et que parler l'avait beaucoup aidé à ne pas se laisser aller. Sans vous, je n'ose pas imaginer ce qu'il serait devenu physiquement et musicalement.


-Nous sommes là pour toi, Catharsis. Tu es dans un espace de liberté et en toute sécurité. Nous t'écoutons et n'hésite pas à reprendre depuis le tout début. répondit St Anger.

 

Catharsis prit une profonde inspiration et se lança.


-Voilà, avant même ma naissance, tout le monde me détestait, mais j'ai l'impression que c'est de famille. Déjà, mes grands frères s'en étaient pris plein la gueule. Faut dire que c'était mérité pour certains, genre Supercharger. J'sais pas si vous le connaissez, mais même moi il me saoule un peu. Enfin, le plus frustrant est de vivre dans l'ombre d'autres comme Burn my eyes ou The blackening, les petits chouchous. Je voudrais que les gens comprennent que ce n'est pas parce qu'on est de la même fratrie que nous sommes tous pareils.


-Ohh comme je te comprends, renchérit A grand declaration of war. Mais excuse-moi de t'avoir coupé, continue.


-En fait, mon histoire commence en 2017.
À l'époque, j'étais en pleine croissance. Mon père, Robb me montrait fièrement sur les réseaux sociaux. On pouvait suivre chaque étape de mon début de vie sur Instagram, c'était vraiment super ! Des milliers de personnes enthousiastes m'attendaient. J'étais le JJ Goldman du metal : on m'imaginait parfait bien que je ne fasse rien et que personne ne me connaisse vraiment.

Et puis...le 16 novembre 2017, tout a vrillé. On a montré de moi "Beyond the pale", mon troisième morceau. Là, on a commencé à se foutre de moi, mais on m'avait prévenu : c'est la loi du net ! Le dernier des connards qui a un clavier se croit capable de donner un avis, surtout s'il s'agit de dénigrer. Paraît que ça leur évite de songer à leur propre médiocrité.
Toujours est-il qu'on a critiqué mon riff principal, soit-disant plagié sur "Love" de Strapping young lad et que de toute façon, le morceau dans l'ensemble était loin d'être terrible. Mais j'avais 70 autres minutes à leur montrer...

 

-Oulà, méfie-toi ! 75 minutes en tout c'est beaucoup ! Aujourd'hui les gens disent qu'ils font du "slow listening" en écoutant un album en entier ! Comme s'il s'agissait d'un exploit ! Les gens ne se nourrissent plus que de playlists Spotify préprogrammées par un algorithme et ne se penchent plus vraiment sur les albums dans leur intégralité. Imagine, moi et mes 87 minutes...explique alors Lulu.

 

-Tout ça ça a commencé avec cette connerie de Napster ! rebondit St Anger. Mais on sort du débat les gars, revenons en à ton cas Catharsis, continue.

 

-On a laissé passer les fêtes et j'en ai montré un peu plus. Et là, je crois que j'ai provoqué une "shitstorm". Avec "Bastards", on s'est moqué, mais on a eu "pitié" de moi. On a dit que j'étais une chanson des Dropkick Murphys mêlée à une autre de Flogging Molly ou Mumford and sons.
On a aussi beaucoup critiqué mes paroles, alors que j'y exprimais, avec mes mots, parfois vulgaires, parfois violents ma haine du racisme, des politiques, de l'argent. On m'a dit que j'étais hyper-démago, mais merde, c'est d'la bonne valeur ça !
Je le faisais d'une manière un peu différente musicalement de celle de mes aînés, il n'y a quand même aucun mal à ça ?!
Ensuite, les choses se sont enchaînées : on s'est acharné sur moi. Alors Papa Flynn a pris ma défense sur Facebook et a publié un message dans lequel il se justifie sur les paroles etc.

 

-Oh non ! (en choeur)

 

-Si. Et puis, les choses se sont enchaînées avec "Kaleidoscope".

 

-Ouais, ben là, j'ai vu le clip, le problème ne vient pas que de toi : ton intro clapping est dégueulasse, c'est super bavard, mais la vidéo est ignoble. Elle a dû tuer quelques épileptiques ! osa souligner Super Collider.

 

-On a aussi trouvé que c'était un titre standard pour un groupe de metalcore faiblard. reprit Catharsis

 

-Tu sais, une fois que tu es pris en grippe, il n'y a plus rien à faire : tu pourras te débattre de la plus efficace des manières, on ne verra plus que tes mauvais côtés. Du moment que tu mets des soli de guitares...ça passe pour les metalleux. Mais dis moi, tu n'as pas tenté de caler un pont avec des cordes classiques pompeuses ... ? ajouta St Anger.

 

-Ben...

 

-Ha merde. Bon, continue. Rassure-moi, ton père n'a pas aggravé le problème en en faisant des caisses ? Vaut mieux faire profil bas dans ces cas-là.

 

-Au contraire, il a continué à s'énerver ! Il a publié et dénigré une chronique qui me descendait ! Le meilleur moyen de s'attirer les foudres des gens qui ne sont pas trop fans de lui...et qui n'auront donc plus aucune chance de m'apprécier.

 

-Au moins ton père est fier de toi...c'est pas comme moi, Papa Mustaine...coupa Super Collider.

 

-On a déjà assez parlé de toi S.C, et nous sommes tous d'accord pour dire que tu fais honte à tout le monde, y compris dans ce groupe. Alors retourne dans ton silence ! interrompit St Anger. Continue Catharsis.

 

-La veille de ma sortie, Papa a présenté "Volatile", le titre d'ouverture. La moquerie n'a pas cessé.

 

-Pourquoi ? C'était "Too extreme" ? demanda Illud divinum insanus.

 

-Ben mes premiers mots sont : "Fuck the world".

 

 


Catharsis reprit, gêné.

-Entre cette phrase d'ado à deux neurones et le riff qui rappelle Slipknot, on a dit que j'avais 20 ans de retard. J'avais beau crisser des cordes, rien n'y faisait :  je pensais entamer ma vie par un sprint, mais je commence en vérité à la bourre artistiquement. Pourtant, j'ai la patate ! Même si elle retombe assez vite sur le 2nd morceau "Catharsis".
Je fais l'effort de soigner les arrangements avec des cordes, et puis le chant se fait crescendo en intensité et...

 

-Et tes frères aînés nous ont fait le coup 100 fois déjà. Soit comme moi, soit innovant, que l'on t'aime ou pas est secondaire ! souligna le rejeton de MayheM. Que proposes-tu après ?

 

-La suite c'est..."Beyond the pale"...

 

-Ok, mais encore ?

 

Un silence malsain s'installa dans la pièce. Catharsis croisa le regard de ses interlocuteurs et reprit la parole sur un ton plus énervé.

 

-En fait, lorsque je vous regarde je comprends mon problème.
Je suis un album à la fois génial, raté et mal-aimé. Sauf toi Super Collider, t'es vraiment qu'une merde.
Je crois, que, comme vous, j'ai de bonnes idées. Sans vouloir me jeter des fleurs, j'ai quelques passages bien sympas, bien tendus comme "Triple beam", ou la batterie claquante de "Psychotic", "Hope Begets hope", le riffing d'"Heavy lies the crown" et même "California bleeding" qui se reprend facilement ! Je m'en fous si on me taxe de metalcore, si je suis un peu dépassé par les modes : je suis efficace sur plusieurs plans. 

Et puis on ne pourra pas retirer mon essence, mes gènes. 
OUI, je suis un album de Robb Flynn, alors je parle TROP. Beaucoup TROP. (cf. "Psychotic") Je suis comme ça, dans la démesure. Suffit d'entendre mon chant hargneux sur "Heavy lies the crown". On dirait un chanteur de black qui surjoue. Pareil lorsque le daron se la joue asthmatique vénère sur "Grind you down". Ça ressemble à du KoRn jusque dans l'accordage lourdingue des guitares, mais je sais aussi que mon refrain jumpant fera pogoter à coup sûr.


Je sais aussi que, comme vous, malgré mes bonnes idées, je peux tout gâcher dans la seconde suivante...comme "Grind you down" justement, qui pourrait être génial, mais qui ne l'est pas à cause de la 2nde moitié du refrain hyper-mélo.

Il y a aussi des moments où je m'auto-parodie. Normal, je suis le 9ème de la famille, alors des traits de ressemblance avec mes aînés, j'en ai. Pas toujours les plus beaux, c'est certain, suffit d'entendre la piste mollassonne "Screaming at the sun" (et mes pénibles effets de chant). 
Je ne vous parle pas de "Behind the mask", bonne pour devenir un slow durant le bal de promo des lycées américains : on fait tous des conneries.

 

Mais dans le fond, je suis comme vous. On ne saura jamais si je suis nullissime -enfin, pas au point de Super Collider- ou génial ! On ne me voit plus tel que je suis : un disque avec ses qualités et ses défauts.
On ne s'intéresse pas à l'album, on voit le(s) géniteur(s) avant tout.
Nous sommes tous les enfants de gens qui sont passés pour des gros gros cons à un moment ou un autre aux yeux de la communauté metal. Mais, réfléchissez à un point plus extrême.

 

-OUUUAAIIIISSSS !!! Too Extreme !!!!!! s'exclama Illud.

 

-Okkkaaayyyy. Je disais donc : Celine était un antisémite collaborationniste , mais écrivait superbement bien. Cantat a tué une femme de ses mains, mais sort de bons albums en solo. Doit-on retenir l'homme ou l'oeuvre ?

 

 

 

 

 

Persuadé d'avoir terminé son monologue sur une belle réflexion, Catharsis balaya du regard la petite assemblée, espérant quelques applaudissements...qui ne vinrent pas.
St Anger reprit la parole.

 

-Ecoute mec, c'est bien beau ce que tu nous dis là, et t'as pas tort sur toute la ligne. Y'a du bon en toi, tu l'as bien souligné, nous en sommes tous conscients. Mais au final, ce que retiennent le plus les gens, ce sont tes défauts, le principal étant sans doute que t'en fais des caisses...musicalement.

Entre la durée de l'album, les arrangements classiques, le synthé, l'impression de déjà-entendu chez les autres, l'impression auto-parodique, le bavardage, ça fait beaucoup !  Alors du coup, on ne retient rien d'autre qu'un gros bloc hyper incohérent qui part dans tous les sens sans jamais trouver son chemin. À la limite tu pourrais être une "à peu près" bonne compile, tant ton spectre "Machine Head-ien" est large. Tu comprends ?

Mais tout ça cause ta perte, parce qu'en fait, t'es vraiment comme ton père : tu la ramènes trop.

 

photo de Tookie
le 29/01/2018

Commentaires

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 29/01/2018 à 11:33:40

Et le Touktouk qui est soi-disant blasé de faire des chro ! ENORME !!!!

pidji

pidji le 29/01/2018 à 11:41:01

Cette chronique est juste magique :D

cglaume

cglaume le 29/01/2018 à 11:46:19

ENORME, c'est clair ! :D

Xuaterc

Xuaterc le 29/01/2018 à 12:32:27

Enormissime!
Par contre, je ne comprends pas ce que vous avez contre Lulu...

Paf le chien

Paf le chien le 29/01/2018 à 13:58:33

Génial la chronique. Quelle inspiration!!! 10/10 pour la chronique. Pour l'album je vais même pas mettre de note...

Patrick Black Sabatier

Patrick Black Sabatier le 29/01/2018 à 19:02:26

IP : 92.130.94.206

On peut dire en tout cas que le contenu est à l'image de leurs immondes pochettes !

Margoth

Margoth le 31/01/2018 à 15:19:19

Se réinventer selon Tookie : la review Ikéa, soit la chronique à noter soi-même. Excellent texte en tout cas. Xuxu, je ne suis pourtant pas du genre à aller facilement dans la dépréciation totale mais j'admets que Lulu est peut-être l'un des disques les plus horripilants que j'ai eu entre les oreilles (et ce n'est pas faute d'avoir essayer de le comprendre).

Florian

Florian le 04/02/2018 à 18:09:19

IP : 92.90.78.212

Bravo pour la chro. Ça démontre que les webzines sont l'oeuvre de passionnés. En plus l'avis est subtile : Catharsis est génial mais tellement incohérent, pubère...

drill81

drill81 le 09/02/2018 à 17:50:37

IP : 86.199.232.240

Fabuleuse chronique ! Je ne sais pas si j'en ai lue une aussi excellente auparavant !

Tookie

Tookie le 09/02/2018 à 17:57:57

Merci ! (ça fait plaisir !)
Mais il faut que tu traînes plus souvent sur CoreandCo drill81 si tu veux en lire de bonnes plus souvent ! :p

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 09/02/2018 à 19:02:52

Tu nous l'as remonté à bloc pour 10 ans, là, le Touktouk. Après, toute plaisanterie mise à part, je n'écrirais pas sur ce zine, j'en lirais les chroniques. C'est dire...

mat21

mat21 le 10/03/2018 à 12:25:00

IP : 78.219.66.9

Je crois que vous vous torturez beaucoup trop l'esprit. Ce dernier album mérite d'être écouté de nombreuses fois avant de se l'approprier. Et moi j'assume en disant qu'il est BON. Un conseil, avant d'écrire trop vite prenez le temps d'écouter, de ressentir. Beaucoup d'émotions passent dans cet album.
Fan de la première heure de Machine Head on ne peut pas attendre d'un groupe qu'il fasse la même chose qu'à ses débuts. Flynn est fort, très fort et maîtrise beaucoup de choses.

joilou

joilou le 10/03/2018 à 19:10:07

IP : 2a01:e34:ec02:6840:cdf1:a2c0:5573:dcca

GDOW de Mayhem est un excellent album.

Tookie

Tookie le 11/03/2018 à 05:57:26

Héhé, je suis heureux de le lire enfin !!
En fait, je suis un énorme fan de GDOW ! C'est également avec Chimera mon préféré de MayheM et du black tout court. (Même si je ne connais pas grand chose de ce genre).

Je vais même l'avouer : j'adore St Anger. Je hais le son de batterie (comme la majorité des gens) mais je trouve que les compos défoncent. Je n'ai jamais trop compris la haine autour de ce disque.

@mat21 : Rho mais oui assume ! Cela n'a rien d'une tare ! Le pcpal étant que tu y trouves ton plaisir !

Xuaterc

Xuaterc le 11/03/2018 à 10:57:14

Moi aussi je le trouve énormre GDOW

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

TENDINITE : 1 vinyle à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Toehider - Children of the Sun

Évènements