Madame de Montespan - Epilogue d'un désastre

Chronique CD album (29:54)

chronique Madame de Montespan - Epilogue d'un désastre
Deux ans après sa première galette virtuelle et gratuitement téléchargeable, voilà que la Madame de Montespan revient avec cet "Epilogue d’un désastre", de nouveau insolemment disponible à titre gratuit sur la toile.

Insolent, pourquoi insolent ? Parce que de nombreuses pensées, si ce n’est pas une majorité, tendent à dire que tout ce qui est gratuit est forcément de mauvaise qualité, ou encore quand on vous enseigne que ce qui est à un prix trop bas est aussi perçu comme pouvant être de mauvaise qualité, mais l’exception confirme la règle, et Madame de Montespan est l’une de ces exceptions.

Toujours dans la plus noble veine du screamo parisien , Cet album est remarquable. Musicalement, on retrouve des titres chargés de violence, de rancœur, de regret, bref je pourrais m’étendre sur le champ lexical de la souffrance mais vous m’avez d’ores est déjà compris donc je n’insiste pas. Souffrance aigue ou plus grave comme sur Crinoline, ou la mélancolie de cet arpège est grandiloquente, simple mais vous prend aux trippes, et se voit décuplée d’autant quand la version distordue s’en suit renforcée de batterie basse et cris déchirés.

Mais plus généralement on retrouve dans les 10 titres qui le composent cet album les raisons qui font que le premier opus avait marqué les esprits : Toujours ces ambiances colériques et opposés qui mêlent chants mélodieux et cris de colère, parties mélodiques et basiques aux tourments rythmiques ou frénétique de guitares saturées, la recette n’en est que meilleure. On trouvera même sur les deux derniers titres des approches un peu plus expérimentales de ce que peut être la musique pour Madame de Montespan. Abordons aussi la qualité sonore qui m’avait un peu laissé sur ma faim à l’écoute du premier opus et qui se révèle beaucoup plus convaincante cette fois ci : un son bien tranchant qui colle de manière adéquate au style et qui donne un rendu terriblement efficace.

On ne trouvera donc aucune mauvaise surprise dans cet album, que de bonnes, avec un esprit bien dans la continuité de "1667 – 1680", quoique peut être plus virulent dans leur approche,mais avec en plus toujours cette générosité et mise à disposition gratuite pour les plus démunis d’entre nous ! Royal !
photo de Biflam
le 19/12/2008

4 COMMENTAIRES

Tookie

Tookie le 19/12/2008 à 10:36:35

Bah les commentaires du site deviennent de plus en plus des congratulations entre collégues de la team, mais je suis d'accord avec vous l'ami !
Puis cette pochette !!!!!!!!

Pidji

Pidji le 19/12/2008 à 11:27:13

Héhé, c'est vrai que peu de monde laisse des commentaires... Les gens sont peureux ;) Mais vaut mieux ça que des commentaires pour tout et n'importe quoi !
Pour revenir à cet album : écouté une seule fois donc pas trop d'avis à donner

mat(taw)

mat(taw) le 19/12/2008 à 13:02:38

pour ma part jamais écouté cet album mais vu une fois en live, pas du tout mon truc.... (voila je sais ça sert a rien mais c'est juste histoire de laisser du commentaire pour faire plaisir au patron)

A.

A. le 19/12/2008 à 13:57:19


Pour la pochette, il s'agit d'une réalisation du studio HK:
www.myspace.com/studiohk.

Merci pour cette chronique Biflam.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements