S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Maïsman - "Le plus grand des Super​-​Héros"

Maïsman - "Le plus grand des Super​-​Héros"
chronique Maïsman - Le plus grand des Super​-​Héros
8/10 0

Acheter Maïsman Le plus grand des Super​-​Héros sur Amazon

CD album CD album (48:54)

 

Style musical : 

Fusion Nawak

 

Année : 

2005

 

Tracklist :

01. Le jour se lève
02. Pinocchio
03. Maïsman en Italie
04. Interlude #1 - Alors Pinok
05. Méchant Man
06. Le plus grand des Super-Héros
07. Sojaman
08. Les Bois & les Champs
09. Brûle Baby, Brûle
10. Interlude #2 - Le Laboratoire
11. Popcorn
12. Jean-François le Rat Musqué
13. Original Gentil Maïs
14. Youpi!
15. Course Poursuite dans les Couloirs du Château
16. C'est la Bataille
17. Happy End
18. Je Reviendrai

 

Label : 

Autoproduction

 

Lieu d'enregistrement : 

St Georges Recordz
Dans le même style :
Waltari - You Are Waltari

En 2010 – mazette, mais ça date! –, à l’occasion de la sortie de son 2e album, le très bon Retour de Méchant ManMaïsman était venu nous conter comment il avait cassé les dents de Méchant Man, piraté les comptes bancaires de Monsanto aux Iles Caïman, et repeint en vert le McDo de Millau. On découvrait alors que, sans effort apparent, par le biais d’une Fusion sans limite et sans prise de tête (ça en fait des « sans »!), il était possible de convertir têtes blondes, tempes grisonnantes et réfractaires de tous poils au monde merveilleux du gros (Nawak) Metal. Parce qu’à force de morceaux hyper accrocheurs, d’histoires typées « Henri Dès fait risette aux enfants / Henri Death fait de l’œil aux parents » et de bonne humeur communicative, mine de rien le groupe / le super-héros masqué parvenait à faire taper des mains petits et grands sur de bons gros riffs bien saignants.

 

… Si c’est pas la preuve de vrais super-pouvoirs ça, tiens!

 

Cette croustillante découverte nous aura logiquement poussés à fouiller dans le passé de la formation, cette rapide quête aboutissant sur l’acquisition du Plus Grand des Super-Héros, 1er épisode sorti 5 ans plus tôt (en 2005, donc) sur lequel sévissaient déjà, aux côtés du super-vilain de service et de l’épi-phénomène, les célèbres Jean-François le Rat Musqué, Le Savant Fou et autre Géant Vert.

 

Rien d’étonnant à une telle constatation, étant donné les pouvoir exceptionnels de notre héros: ce 1er opus est aussi homogènement excellent que son successeur. On y trouve ce mélange de gros Metal qui tâche, de cuivres, de Funk collé-serré(-ales), de Garage Rock punky sentant les vieux Ludvig Von 88, de Disco et de scratching made in Benny B qui nous avaient déjà plus que convaincus lors de notre tout premier contact avec le groupe. Certes, les narrations déconophiles et les interventions de pseudo-gamin hystérique à la Gronibar escagassent parfois un peu aux entournures, mais c’est un prix bien faible à payer pour pouvoir headbanguer joyeusement en compagnie de ses minots, et swinguer avec eux sur le dancefloor de Méchant Man (qu’un Reuno – Lofofora, oui oui! – très en voix interprète avec une rocailleuse gouaille de crooner Thrash/Death).

 

Placer un passage de Death/Doom écrasant (à la fin de « Jean-François le rat musqué »), des twins pratiquant un Heavy flamboyant (à la fin de « C’est la Bataille ») ou encore un pur break de Pas-content-Black (à 2:41 sur « Course Poursuite dans les couloirs du Château ») au milieu de gouzi-gouzis et de blagues [en apparence] pour jardin d’enfants, cela pourrait se révéler de très louables intentions ne pouvant malheureusement pas éviter l'inévitable échec artisticommercial. Sauf que les loustics aux manettes savent composer des morceaux aussi attachants que putain de solides. D’où ce « Pinocchio » qui place un refrain Nawak excellemment con au milieu d’un morceau de Punk/Rock salement joyeux. D’où ce porte-étendard « Le plus grand des Super-Héros » qui mixe avec une insolente efficacité gratte burnée, fifrelin, chœurs enfantins et scratches. D’où « Brûle baby, brûle » qui a le slap funky et la hargne « garage ». D’où un « Popcorn » tout aussi juteusement funky mais plus Nawak encore. D’où « Jean-François le Rat Musqué » dont l'« habituelle » Fusion se voit enrichie d’un accordéon qui reprend le pattern du « Pray » de MC Hammer (non?). D’où le Ska Metal de « Happy End » qui semble confirmer les atomes crochus que le super-héros entretient avec Mordred (c’est pas un peu le riff de « Downtown » qu’on y entend par moments?).

 

Que vous dire sinon que Le Plus Grand des Super-Héros va ravir les fans de Fusion pleine de sourires ensoleillés, des Cool Cavemen mais aussi du Ultra Vomit dernière mouture. Et malgré les apparences et les quelques remarques balancées à droite et à gauche plus haut dans cette chronique, pas besoin d’avoir des marmots dans le Livret de Famille pour en profiter pleinement. Alors rattrapez donc votre retard en vous moissonnant les oreilles avec cette pure tranche de Metal œcuménique histoire d’être bien près pour le 3e épisode des aventures qu’on nous promet pour bientôt, et lors duquel ne manquera pas de se dérouler un Bon duel (arf, le pôv' jeu de mot en boîte!) d'anthologie entre les 2 principaux protagonistes de l’histoire…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La chronique, version courte: Imaginez que Pit et Rik aient vraiment de l’humour et des idées, et qu’ils se mettent à chanter les histoires – pouvant se lire autant au niveau d’un enfant de 7 ans qu'à celui d’un adulte de 17 à 77 ans – d’un Super Maïs combattant les vils écolophobes sur fond de Metal, de Punk, de Disco, de Funk, et de toutes ces choses qui font la bonne Fusion Nawak… Là: vous venez de rêver Le Plus Grand des Super-Héros.

photo de Cglaume
le 13/05/2016

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

Buried Inside - Suspect Symmetry

Évènements

ALESTORM au Transbordeur à Villeurbanne le 18 octobre 2017IGORRR + PRYAPISME au CCO à Villeurbanne le 16 novembre 2017TEXTURES au CCO à Villeurbanne le 12 novembre 2017