S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Manhunt - "S/t"

Manhunt - "S/t"
chronique Manhunt - S/t
9,5/10 0

écouter "S/t"

Acheter Manhunt S/t sur Amazon

Vinyle 12" Vinyle 12"

 

Style musical : 

Powerviolence

 

Année : 

2014

 

Tracklist :

A1 Web Pest
A2 Impotent
A3 Weak Solution
A4 No Tolerance
A5 Liar
A6 Twitching
A7 Buried Alone

B1 Concealed
B2 Rot
B3 Fear of Death
B4 Sick
B5 No More
B6 Who Dares Wins
B7 Blind/Outro

 

Label : 

Lethal Dose Records‎/625 Thrashcore /Regurgitated Semen

groupe Manhunt
Manhunt

Chroniques :

S/t (2014)
Dans le même style :
Ministry - In case you didn't feel like showing up

Alors il va falloir dissocier d'emblée l'apparence de ces quatre mectons et de cette mectonne, de la musique qu'ils pondent.

Car les bouilles des Australiens de Manhunt semblent vraiment inoffensives... Alors que déjà le blase du groupe fait moins rire. Ah ah Oh oh !

 

Niveau son là, c'est « Pas de marrade anymore », « Stop the badineries, on n'est pas chez mummy » et « Not kikoolol 4 ever ».

 

Car, depuis maintenant cinq ans, Manhunt vide la hangar agricole de tout ce qui peut faire du barrouf et lance la chasse aux cons. Furax comme King Kong balançant des pruneaux (les bien connus balles de King Kong), le combo ne possède pas l'once d'un microgramme de gentillesse.

Blasts fulgurants, riffing lapidaire, basse de chasseur d'ours au canif, Manhunt pousse le Punk HxC dans ses ultimes retranchements pour caresser, en de gros bouquets de phalange, la powerviolence la plus assassine. Manhunt fait partie du haut de la crème du peloton sur le podium, te dis-je.

 

Alox, au mic, est une vraie fille de Crao. Sauf qu'elle ne prêche pas l'amour des humains avec un couteau en ivoire entre les seins mais juste la sélection naturelles des espèces musicales, la lame plantée dans les siens.

Une théorie maintes fois démontrée. Un truc scientifiquement impossible à réfuter même par les plus abrutis partisans de la musique plate. Et si l'instrumental "Sick" sacrifie à la loi du plus rapide prédateur, c'est pour mieux se faire marécageux et propice à des infections cutanées diverses.

Le Komodo mord sa proie et la laisse crever dans un fourré. Les 14 titres de ce brûlot transforment donc n'importe quelle musique extrême en charogne faisandée.

 

En français y'a les dingos de Harm Done et Manhunt leur met la fessée.

Oui.

photo de Crom-Cruach
le 25/05/2018

Commentaires

cglaume

cglaume le 25/05/2018 à 13:34:15

Les balles de King Kong?
Non mais des fois... !

:D

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

TENDINITE : 1 vinyle à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Baroness - Red Album

Évènements

NO ONE IS INNOCENT + LES SALES MAJESTES + TAGADA JONES au Stereolux à Nantes le 25 octobre 2018Stomping #8 @Secret Place à Montpellier (34) les 9 et 10 novembre 2018Tournée française SEEDS OF MARY du 15 septembre au 8 décembre 2018