Marionette - Spite

Marionette - "Spite"
chronique Marionette - Spite
Marionette est la nouvelle révélation Death mélodique suédoise. Si ce jeune combo fait autant d’émulation jusque chez nous, c’est qu’ils ont eu la bonne idée d’allier le Death mélodique de Gothenborg avec le visual key japonais. D’après eux, ils seraient à l’origine d’un nouveau mouvement musical...

A l’écoute de cet opus on se rend compte sans problème que c’est un pur produit suédois. Tout d’abord le son, qui est assez clair et froid : rien d’étonnant à cela car il a été mixé par Christian Silver (Sonic Syndicate, By Night, The Crown). On pourrait lui reprocher un son trop aseptisé, on remarque vite qu’avec ce "Spite", Marionette vise un public plutôt large. Mais ne nous arrêtons pas à ça.

Musicalement ce que nous offre le groupe est assez sympathique. Les mélodies des grattes sont parfaitement audibles (heureusement, c’est là tout l’intérêt de la musique du groupe quasiment...) et gardent un son fidèle à la réputation nationale. On a également affaire à de nombreuses parties de claviers fortement appréciables, qui donnent une certaine dimension symphonique à l’ensemble, allant parfois jusqu’à nous rappeler Dimmu Borgir comme sur le début de "Release". Ces nappes de clavier sont également là en référence aux ambiances Dark/goth si chères au visual key ; les mélodies sont d’ailleurs parfois très entrainantes comme sur "Burn me" (qui est le single de l'album).
L'autre élément qui peut retenir notre attention est la voix, celle-ci laissant transparaitre les diverses influences du groupe. Premièrement le Death mélodique avec des vocaux à dominantes criardes à la façon de formations de références telles que Dimension Zero, Dark Tranquillity et consorts... Ensuite le rock asiatique avec une voix chantée plus grandiloquente (certains diront que ça fait ressortir le côté "émotionnel").

Apparemment ce serait sur scène que le combo prendrait toute son ampleur . Ce que je conçoit tout à fait car un groupe basé sur le visuel est avant tout fait pour être vue (hé oui ça tombe sous le sens !).

Cet opus est trop taillé "grand public" à mon goût ,avec le son qui va avec. Ce qui ne l’empêche de renfermer de très bon titres ("Parasite", "Release", "This Pain That We Refuse", ...). Je sens que Marionette va très vite devenir le nouveau messie de toute une génération d’adolescents rebelles... Pour les fans de groupes comme Sonic Syndicate ou Girugämesh.
photo de Domain-of-death
le 27/01/2009

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019