Memory Garden - Carnage Carnival

Chronique CD album (51:15)

chronique Memory Garden - Carnage Carnival
Aujourd'hui, c'est direction la Suède pour aller visiter les Heavy métalleux de Memory Garden qui nous ouvrent la porte avec leur dernier méfait : "Carnage Carnival". C'est déjà leur quatrième album et j'avoue que je ne connaissais pas leur "Heavy/Doom". C'est donc la premiere galette que j'écoute de ce band alors je ne jugerai pas par rapport aux précédents opus... tant mieux, non ?!

Le disque débute directement avec le titre éponyme et c'est assez convaincant, on a clairement un esprit Heavy Metal avec un solo tout droit tiré des 80's, une voix tendant sévèrement vers l'aigu. Mais les rythmiques sont aussi très Métal, sentiment qui se concrétisera directement dès le deuxième morceau. Une bonne entrée en matière. La batterie se fait quelque peu oubliée sur certains titres, mais elle n'en est pas moins de qualité et bien encrée dans la musique des suédois.

Pour ce "Carnage Carnival", le côté Doom est minimisé. Les titres sont très mid-tempos voire lents, c'est vrai, à l'image de "Nameless", mais les puristes du genre ne seront pas convaincus.
La production est de qualité, à la fois lisse et puissante, chaque instrument se laisse écouter et les nordiques, sans pour autant avoir un son unique, ont au moins le mérite d'avoir une production propre.
Si le mythe du clown a été utilisé à toutes les sauces, je suis assez séduit par l'artwork, bien qu'il ne corresponde aucunement à la musique de Memory Garden, m'enfin, c'est pas obligatoire non plus.

Passons maintenant à ce qui m'a le plus déçu. La redondance, tout d'abord. En effet, l'album est un enchaînement de morceaux mid-tempos et une certaine frénésie apparaît au fil de l'écoute, ce qui nous fait tomber un peu dans l'ennui.
Cette sensation est malheureusement accentuée par le manque de titres phares. Aucune chanson n'a le petit truc qui fait qu'elle se distingue. Un point d'ombre dans le soleil suédois qui pèse quand même son poids.

Je découvre donc Memory Garden, avec cette album et la découverte ne m'a pas déplue, au contraire, du Heavy teinté de Métal parfois lourd, parfois plus standard, un mélange sympathique, mais qui ne fait toutefois pas vraiment mouche.
Un opus qui n'évolue peut-être pas assez au long des morceaux, ce qui le rend un poil trop long, mais pas pour autant détestable.

photo de Finisterra
le 19/01/2010

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019

HASARDandCO

Cryptopsy - None So Vile
Hang The Bastard - s/t