Mendelson - Quelque part

Mendelson - "Quelque part"
chronique Mendelson - Quelque part

Quelque Part, ici, chez nous. Chronique d’une dépression ordinaire. Des situations horriblement banales. Tristesse contemporaine.

Le sax déraille, la nuit, ses lumières et ses bruits. Le rythme, la route défile, juste sur "Monsieur".

On connaît M. Pinto. On connaît M. Cebolo. Parfois on ne le sait même pas. Encore.

La contrebasse comme un mal de crâne constant. Le trait du mal-être. (plus tard "Sarah Bristol" et "Manset" de Dominique A ?). Le mal d’un crane qui pourrait exploser. Qui devrait. Et après, Quelque Part, tout déraille (sax sax sax).

"Une Vie Tranquille" : « et dans ton ventre tout est mort, et sur tes jambes tout est mort, c’est une vie, une vie tranquille et sans problèmes ».

Il ne reste ensuite qu’un champ de mines, une décharge à ciel ouvert, qui, il est vrai, peut vous prendre au temps et vous donner envie de vomir. Mais il faut tenir. Parce que. Pour voir. Et puis on s’habitue.

« La solitude avec les années

Et bien ça finit juste par ne plus rien dire

C’est comme le vide faut pouvoir comparer »

"Monsieur"

On reprend le fil. Morphine.

 

1997 : L’avenir Est Devant

2000 : Quelque Part

2015 : (...)

2016 : l'album est réédité

L'histoire ne se répète pas, puisque rien n'a changé.

 

(Textes : PASCAL BOUAZIZ

Musiques : OLIVIER FÉJOZ / PASCAL BOUAZIZ

Sauf "OU EST PASSÉ LE WEEK-END?" : OLIVIER FÉJOZ / PASCAL BOUAZIZ / NOËL AKCHOTÉ

Artwork et Photographies: OLIVIER DANGLA)

photo de R.Savary
le 20/11/2016

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019