Minsk - With Echoes in the Movement of Stone

Chronique CD album (63 minutes)

chronique Minsk - With Echoes in the Movement of Stone
Minsk revient cette année avec son nouvel album "With Echoes In The Movement Of Stone" dans la droite lignée de son prédécesseur. Les quatre gars de Chicago proposent donc toujours un post-hardcore sous influences de Neurosis, mais dont la personnalité s'affirme toujours plus au fil des albums.

Le précédent opus nous envoyait dans un univers particulièrement psychédélique et envoutant, aux rythmiques tribales et mélodies cachées et délicates. Pour ce nouvel opus le groupe a pris une légère tournure doom laissant un peu de côté ses penchants sludgisant ("The Shore Of Transcendence" en est le meilleur exemple). Les rythmiques lourdes et oppressantes continuent de marteler notre esprit, les expérimentations sonores aux sonorités pinkfloydiennes sont toujours présentes et rajoutent encore plus de corps à l'ambiance. Les guitares sont cette fois ci encore plus expérimentales et envoient des riffs tantôt fumés, tantôt assourdissant et saturés à l'extrême venant déchirer les ambiances vaporeuses et hypnotiques. On regrettera juste légèrement quelques passages très "post-rock" dans l'âme, prônant le schéma classique du calme-tempête-recalme qui vient un peu entacher l'originalité du reste de l'album.

Là où le groupe a encore gagné par rapport au précédent opus c'est dans la conquête de l'âme des auditeurs. Niveau ambiance, le groupe s'est surpassé et propose à ce jour son album le plus réussi. Trip musical ultime qui nous envoi dans une dimension parallèle, sorte d'univers post-apocalyptique, dévasté et où l'espoir a quasiment disparu. Sanford Parker nous conte des histoires effrayantes et envoutantes de sa voix rauque et hypnotisante. Shaman invoquant on ne sait quels dieux, le chanteur se lance à l'attaque de notre âme pour nous envoyer dans le monde de Minsk. Fini le voyage initiatique de "The Ritual Fire Of Abondonement", ici l'auditeur sait où il va, et Minsk s'amuse à le malmener dans ce nouvel univers.

Difficile encore de dire si cet album est une référence du genre, je pense plutôt que ce nouveau cd de Minsk impose les codes d'un nouveau genre. Trop lent pour du post-hardcore, pas assez ténébreux et triste pour être du doom, mais trop pour être classé avec le post-rock. Ce "With Echoes in the Movement of Stone" est un trip musical à mille lieux des productions actuelles et envoi au tapis bon nombre de prétendu groupe de post-hardcore.
photo de DreamBrother
le 10/07/2009

1 COMMENTAIRE

Sam

Sam le 10/07/2009 à 17:03:21

j'essaie de m'y plonger de temps en temps, mais rien à faire, ça ne me captive pas... DIDED

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019

HASARDandCO

Mogwai - Atomic
Chronique

Mogwai - Atomic

Le 29/03/2016

Radius System - Almost nothing