Mönster - Arms

Chronique Maxi-cd / EP (19:57)

chronique Mönster - Arms
MÖNSTER, également appelé MOENSTER d'après ce que j'ai pu voir sur le net, est un groupe venant de Berlin. Il est composé de membres jouant également dans HIGHSCORE, BORN DEAD ICONS et INSUCIETY. 1 an après leur 12" ("Death Before Disorder") sorti chez SABOTAGE RECORDS, ce qui devait n'être qu'un side project à la base sort son premier CD intitulé "Arms" chez DAY AFTER.

On peut dire que l'excellent label tchèque et le groupe n'ont pas fait les choses à moitié, le CD étant dans un boitier standard transparent mais avec un boitier cartonné par dessus, avec le nom du groupe d'un côté et un rond de l'autre, découpés pour que l'on voit le boitier cristal. Ensuite lorsqu'on déplie la pochette intérieure on a le droit à un poster tout rose du combo. Voilà, je tenais à le dire car le packaging est vraiment sympa et original.
Parlons musique maintenant : les MÖNSTER jouent un punk hardcore (normal pour des membres qui sont dans le milieu depuis 10-15 ans), avec quelques ralentissements par-ci par-là assez intéressants. Le son est plutôt lourd, et ces chansons ralenties gardent toujours cet esprit punk. Ce côté "lent" n'empêche pas l'album d'être assez court, 20 minutes pour 8 chansons. La voix quant à elle est bien grasse, assez linéaire, mais hardcore à souhait.

Des passages mélodiques (mais loins d'être niaiseux) agrémentent le travail du combo, notamment sur "Personne n'est clandestine" où le milieu de la chanson propose des riffs de gratte vraiment sympas. La chanson qui définit le plus leur mélange lent/rapide est sans doute "How adult love stories end", qui démarre lentement (limite post hardcore), et au bout d'1 minute 30 le tout part à un rythme très rapide, pour terminer de nouveau sur un long passage lent. Les MÖNSTER s'essaient même à l'électro avec le dernier titre, "Arbeit ist scheisse (keine aber auch)", où la batterie n'est ni plus ni moins qu'une boite rythme.

Cet album est assez court, mais vraiment sympathique ; les Allemands de MÖNSTER jouent leur hardcore avec leurs tripes et ça se sent ; ce qui donne un disque intéressant pour quiconque apprécie un minimum le punk/hardcore avec une once d'originalité.
photo de Pidji
le 16/01/2007

1 COMMENTAIRE

mat(taw)

mat(taw) le 16/01/2007 à 16:49:21

tu dois avoir le record de chroniques notées à 7,5/10 je pense... et largement devant tout le monde ;)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements