Monsieur Po - There Was Life

Chronique Maxi-cd / EP (21:58)

chronique Monsieur Po - There Was Life
Et bien, cela faisait quelques années que nous n’avions pas entendu parler des parisiens de Monsieur Po, Ou Madame Po devrais je peux être dire maintenant, vu qu’un gros changement de line up à eut lieu en début d’année ! Bref, Il y avait de quoi se poser des questions ! Puisqu’après la parution de leur première démo en 2004 le groupe n’était pas passé par la case studio depuis ce 7 titres intitulé « There was life », enfin pour ceux qui auraient tendance a croire que le groupe n’a juste rien fait pendant 4 ans détrompez vous, puisqu’il me semble que les tournées européennes furent un de leur passe temps majeurs pendant tout ce temps, j’avais notamment pu assister à une de leur prestation à Grenoble ! Mémorable, si un jour vous avez l’occasion d’assister à un concert dans une salle de répète de 20m carré n’hésitez pas ! Mais n’y allez pas trop habillés, il fait vite chaud !

Enfin bon je ferme la parenthèse de hors sujet pour en revenir à plat du jour, ce «There was life » 7 titres de pur metal hardcore traditionnel qui n’est pas sans rappeler une bonne époque de fin des 90’s ou des groupes comme Arkangel, Caliban et autre Reprisal faisaient fureur ! Genre assez singulier avec ses riffs bien incisifs, ses mosh parts mais aussi tout une palette de riffs plus orientés métal qui apportent une petite touche de mélodie instrumentale dans ce méandre de violence et de cris acharnés. Monsieur Po n’invente rien c’est sur, et loin d’eux l’idée d’en avoir la prétention, quoi qu’on retrouve quelques plans plutôt bien travaillés rythmiquement, notamment le premier titre « Start The Fight », qui nous font savoir que les 4 lascars ont passé quand même un peu de temps a composer leur set , ce n’est pas un vulgaire copié coller auxquels beaucoup de groupe ont tendance à céder.

Un album plutôt bien ficelé, efficace et redoutablement accrocheur auquel on pourra reprocher une qualité de son un peu faiblarde , plus précisément au niveau de la caisse claire de la batterie qui rend les parties de blast beat un peu molles, mais comme on dit , peut importe le flacon pourvu qu’on ai l’ivresse, et Monsieur Po n’est pas non plus un cubi de « villageoise » la qualité est présente et l’écoute de cet album ne me donne qu’une envie c’est de les revoir sur scène, en espérant que le nouveau line up assure au moins autant que le précédent !
photo de Biflam
le 17/09/2008

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Tournée Sunnatra + Yatra 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019

HASARDandCO

Growls - Old School
FLYING POOH - mai 2005