Moonreich - Fugue

Moonreich - "Fugue"
Moonreich - Fugue (chronique)

Pour simplifier à l'extrême, en musique, la fugue est une forme de composition basée sur la répétition des thèmes. Cette méthode d'écriture a été popularisée par Bach au XVIIIè siècle. Depuis, les compositeurs classiques ne lui ont pas accordé un grand intérêt. Alors, voir un groupe de Black se revendiquer de ce genre aussi marqué par l'empreinte du musicien allemand a de quoi surprendre. C'est pourtant le choix qu'a fait Weddir, l'homme derrière Moonreich, pour réaliser son quatrième album, sobrement baptisé Fugue.

 

Des gens qui ont fait de longues études et pour qui le # est autre chose qu'un symbole utilisé par Twitter et pour qui les partitions de Rachmaninov n'ont plus de secrets, pourront disserter tout leur saoul pour savoir si les deux premiers morceaux de cet album méritent ou non leur titre. Pour des oreilles profanes telles que les miennes en tout cas le but semble atteint. Les deux parties de "Fugue", le titre éponyme placé en ouverture, est une démonstration de BM moderne, riche et varié, entre agression pure et mélodies tordues, soutenus par des changements de rythmes incessants et effectivement une certaine répétition des thèmes musicaux principaux. Un peu à la manière des vinyles, ces deux morceaux peuvent être vus comme un premier ensemble, et les titres suivants comme la seconde partie du disque.

 

Les réserves que j'avais pu formuler lors de la sortie de Pillars Of Detest en particulier concernant le son, sont balayées. Les cinq titres montrent un travail de composition encore plus recherché que sur les albums précédents. Le musicien ne s'embarrasse toujours pas des conventions pour mâtiner sa musique d'éléments extérieurs. La brutalité, qui s'exprime au travers des rythmiques et des riffs, est certes plus présente que par le passé, mais est contre-balancée par un plan Thrash par ici, une intro une peu plus groovy par là ("Heart Symbolism"). Même lorsqu'il met côté la violence pour se concentrer sur la mélancolie et le spleen, comme sur "Carry That Drought Cause I Havé No Arm Anymore", Moonreich se montre plus que convaincant. Petit à petit, le groupe semble glisser vers une certaine forme de Black Metal Progressif, ce qui n'est pas forcément une mauvaise chose.

photo de Xuaterc
le 13/09/2018

4 COMMENTAIRES

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 13/09/2018 à 10:10:17

une chronique à lire en ayant son Bach

Xuaterc

Xuaterc le 13/09/2018 à 11:15:14

Et sa fleur

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 16/09/2018 à 08:29:14

Vlà que tu me refais le coup de Fleurety pour le top annuel ^^

Xuaterc

Xuaterc le 17/09/2018 à 11:06:53

A ce point? C'est cool en tout cas. On va instaurer une tradition alors, si tu veux... Tous les ans, je te réserve une petite surprise de cet acabit.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme

CD album CD album (53:55)

Acheter Moonreich Fugue sur Amazon

Tracklist

Fugue, Pt. 1: Every Time She Passes Away
Fugue, Pt. 2: Every Time the Earth Slips Away
With Open Throat for Way Too Long
Heart Symbolism
Rarefaction
Carry That Drought Cause I Have No Arms Anymore
The Things Behind the Moon

DANS LA VEINE

Uhl + Karcavul - Cancer Au Presbytère - Split K7Uhl + Karcavul - Cancer Au Presbytère - Split K7

évènements

  • Loth x Acedia Mundi x Finis Omnium @ Le Cirque Electrique / Paris le 24 novembre 2018
  • NOTHING au Gibus à Paris le 30 novembre 2018
  • Birds in row + Coilguns + KEN mode au Petit Bain à Paris le 29 novembre 2018
  • Tournée française SEEDS OF MARY du 15 septembre au 8 décembre 2018
  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019