Morpheus Tales - II

Chronique CD album

chronique Morpheus Tales - II

La Grèce a toujours été un bon élève en matière de Metal extrême. "Appliqué mais discret" pourrait-on lire sur son bulletin de notes. Beaucoup de groupes de qualité ont émergé de la terre hellénique mais aucun n'es réussi à atteindre une forte reconnaissance. Malheureusement, ce n'est pas Morpheus Tales, malgré les nombreuses qualités de son deuxième album, sobrement intitulé II qui pourra changer cet état de fait.

 

Avec un line-up renforcé par rapport à son précédent opus, Morpheus Tales nous propose un concept album sur l'hypocrisie de l'existence et de la vie moderne, divisé en huit chapitres. Le trio propose un Black Metal sombre, fortement teinté de mélodies typées Post, de dissonances modernes et psychédéliques et d'arrangements avant-gardistes, qui se manifestent entre autre par l'emploi sur plusieurs pistes d'un saxo (ce qui tend à confirmer ce que j'écrivais pour Ex Eye). Discrets dans le mix, les claviers jouent cependant un rôle essentiel dans la mise en place du son du groupe, lui conférant cette saveur toute 60's, légère mais bien présente. L'ensemble reste malgré cela intense et dense, typiquement BM. Extrêmement variés, les vocaux ont bénéficié d'une vraie recherche (certainement pour coller au concept, mais je n'ai pas eu la chance d'avoir les lyrics), dans la veine de Solefald ou DHG.

 

II est un disque complet, riche, extrême et fou. Il souffre cependant d'un certain manque de variété dans ses structures, qui atténue son impact. Mais dans un monde où les groupes de Post-black se suivent et se ressemblent, Morpheus Tales tire son épingle du jeu, et trace sa propre voie.

 

Ο αυτοκράτορας είναι νεκρός, ζήτω ο αυτοκράτορας

photo de Xuaterc
le 28/07/2017

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019
  • Tournée Sunnatra + Yatra 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019