Moss - Tombs Of The Blind Drugged

Chronique CD album (40 min)

chronique Moss - Tombs Of The Blind Drugged
Je vais être honnête avec vous, Moss je ne connaissais pas du tout ; je me demande même comment j'ai eu l'idée d'acheter ce disque.
Je me suis dit que venant de Rise Above, ça ne pouvait pas être mal ; ou bien c'est la pochette qui m'a séduit peut être... Enfin peu importe, le fait est que ce n'est pas à l'ami du larsen en déchéance qui vous en parle (spéciale dédicace) mais ce bon vieux Sep'.

Et des fois j'ai des lacunes : Moss, c'est quoi ?

Du sludge ? Non carrément pas, même pas du doom-core (trop lent et pas assez poisseux ni rockailleux). C'est pas non plus du Doom dans sa plus traditionnel forme anglaise, car c'est vraiment bien trop crade (ça vrombit de partout : ça, pour saturer, ça sature ! Là-dessus on est d'accord)... Il n'y à rien d'épique, faut s'accrocher pour apprécier ce marasme sonore aussi plat que Kate Moss (fallait là faire celle-là ; ça c'est fait). Moss pourrait se la jouer drone/ambiant hype, mais comme Sunn o))) occupe déjà la place, ils ont décidé de varier les thèmes, lentement et tout en longueur sans être chiant, et c'est ça leur magie ; et sans jamais dépasser les 20 bpm pour LA guitare flangée, saturée ou fuzzé à mort pour que l'accord reste le plus longtemps suspendue, histoire d'alourdir le riff mammouthesque qui lui est funèbre. Le trio anglais ne se la joue pas stoner doom, peut être qu'ils ne fument pas ??? en tous cas on n'a pas ce groove détenu par leur confrère d'Electric Wizard.

Bon, le chanteur doit quand même se faire super chier en live, même si l'œuvre de Lovecraft est forte intéressante et que son chant soit hurlé dans le plus profond de sa gorge, c'est simple, c'est un râle plus ou moins atténué mais sur des morceaux de dix minutes sa participation doit s'établir à quatre minutes à peu prés.

Et puisque je n'ai pas trouvé ce que Moss n'est pas, je vais essayer en cherchant ce que l'entité Moss peut être.

Tombs Of The Blind Drugged pourrait être la bande son d'un film relatant l'exploration de R'lyeh (wiki est votre ami), où même sachant pertinamment qu'un grand danger guette, prêt vous êtes à l'affronter (oups, me trompe de fiction là). Moss c'est un peu un appel irrésistible. D'accord c'est chiant, d'accord c'est malsain, d'accord c'est déplaisant ; mais le tout est encore plus hypnotique une fois notre temps de cerveau libre, à la merci des rythmes désolants... Plus rien ne compte que d'écouter la suite encore, encore, encore et encore...
photo de Sepulturastaman
le 29/03/2010

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements