S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Mothership - "High Strangeness"

Mothership - "High Strangeness"
chronique Mothership - High Strangeness
8,5/10 0
Acheter Mothership High Strangeness sur Amazon

CD album CD album (33:00)

 

Style musical : 

Heavy Hard Stoner

 

Année : 

2017

 

Tracklist :

1. High Strangeness
2. Ride The Sun
3. Midnight Express
4. Crown Of Lies
5. Helter Skelter
6. Eternal Trip
7. Wise Man
8. Speed Dealer

 

Label : 

Heavy Psych Sounds
Dans le même style :
Nine Million Witches - 9MW

Après 2 albums éponymes (le premier s'appelant I et le second étant nommé II), les frères Juett et Judge Smith, nous reviennent avec ce High Strangeness paré d'une pochette signée Adam Burke de toute beauté... enfin je dis nous reviennent mais c'est la première fois que j'ai affaire à ce vaisseau mère...

 

L'album décolle avec un instrumental planant et psychédélique qui, s'il a tout d'une intro « High Strangeness », est toutefois un vrai morceau de par sa longueur et sa qualité... mais il ne préjuge pas de la suite... On poursuit sur un hard rock mid tempo, « Ride the sun », avec un chant clair, limite doux, qui se termine par une accélération tout ce qu'il y a de plus sudiste ! Et l'ambiance change encore avec « Midnight Express », du heavy metal lent avec une voix grasse (probablement l'autre frère Juett) qui rappelle celle de Michael Hannon de American Dog, les 2 voix se rendent la pareille sur le refrain et là aussi on a une accélération finale. Et là, sans que ça soit le drame, loin de là, on reste dans du heavy metal mid tempo avec le chant clair pour l'excellent (je vous avais dit: pas de drame) « Crown of lies ». Bon allez, on change un poil avec « Helter Skelter », qui n'est pas une reprise des Beatles ici mais un très honnête titre de stoner mid tempo doté d'un refrain efficace. Après on fait une sorte de boucle... re instrumental psyché (quasiment sans batterie) et bien planant avec le bien nommé « Eternal Trip », re heavy metal lent (avec des traces de stoner), « Wise man » et finale en hard rock dynamique à voix grasse qui ralentit et l'alourdit vers du heavy psychédélique lent voire très lent et instrumental avec de jolis duels de guitares (« Speed dealer »)... Attention les « re » ne veulent pas dire que ce n'est pas bon, ce n'est absolument pas le cas !

 

Le son est parfait pour les genres pratiqués et si je mets genres au pluriel on n'a pas l'impression de passer du coq à l'âne en permanence, une certaine cohérence se dégage. High Strangeness est le genre d'albums qui vous prend tranquillement, la première écoute se passe bien mais on n'est pas forcément persuadé d'avoir affaire à un chef-d’œuvre mais peu à peu (et sans se forcer le moins du monde) on s'aperçoit qu'on en retient aisément les morceaux même s'ils ne sont pas au format tube et qu'on est face à un excellent disque!

 

Le ramage vaut largement le plumage ici pour cet album pas si étrange pour qui aime la musique old school. L'album est disponible en vinyle (jaune limité et noir) et en CD.

photo de Papy Cyril
le 15/03/2017

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

New Bomb Turks à Paris le 10 juillet 2017 : 2x2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Ulcerate - The Destroyers Of All

Évènements

ALESTORM au Transbordeur à Villeurbanne le 18 octobre 2017IGORRR + PRYAPISME au CCO à Villeurbanne le 16 novembre 2017TEXTURES au CCO à Villeurbanne le 12 novembre 2017NEW BOMB TURKS + HARASSMENT au Petit Bain à Paris le 10 juillet 2017RIIP Fest #3 à l'espace Gentiana à Tours les 7 et 8 juillet 2017