S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Motörhead - "Aftershock"

Motörhead - "Aftershock"
chronique Motörhead - Aftershock
8/10 0

écouter "Heartbreaker"

Acheter Motörhead Aftershock sur Amazon

CD album CD album

 

Style musical : 

Motörhead

 

Année : 

2013

 

Tracklist :

1. Heartbreaker
2. Coup de Grace
3. Lost Woman Blues
4. End of Time
5. Do You Believe
6. Death Machine
7. Dust and Glass
8. Going to Mexico
9. Silence When You Speak to Me
10. Crying Shame
11. Queen of the Damned
12. Knife
13. Keep Your Powder Dry
14. Paralyzed

 

Label : 

Motörhead Music/ UDR
Dans le même style :
Ultra Vomit - Objectif : Thunes

A bientôt 68 piges, Lemmy en a encore sous la santiag.

Certes le bonhomme a accusé une sérieuse baisse de forme dernièrement, en étant obligé d'annuler plusieurs concerts suite à des soucis de santé. Mais, il ne faut pas oublier que même si l'icône demeure la personnification du groupe, il est épaulé depuis deux décennies par le bûcheron Mikey Dee et le génial Phil Campbell à la guitare (enfin un peu plus pour ce dernier), principal compositeur du groupe. Motörhead sans Lemmy ne survivra pas mais Lemmy sans ses deux complices non plus.

 

Non, je ne suis pas de ceux qui ont bêler avec les moutons condescendants à la sortie des deux derniers albums du gang, Motörizer et The Wörld Is Yours, tous les deux d'excellente facture.

Non, je ne suis pas spécialement nostalgique du trio d'origine qui a pondu des classiques intemporels certes, mais il y a bien longtemps. Et puis sans déconner, Philty Animal jouait tout de même avec les pieds.

Non, le groupe n'a pas pondu que des chef d’œuvre (hum 1916, beurk March Ör Die)

Oui le groupe a toujours eu une propension certaine à s'autoplagier et à faire du remplissage sur la plupart de ses albums.

Oui, il y a bien plus méchant maintenant, plus sale et plus poilu.

Oui je suis un gros fanboy du combo depuis que j'ai douze ans et la sortie d'Orgasmatron.

 

Une fois cette mise au point faite, intéressons-nous à la vingt-et-unième livraison des Anglais. La note pulvérise le peu de suspens qui demeurait encore, désolé.

Le track by track est l'exercice préféré du mauvais chroniqueur, je ne sais plus où j'ai lu cette stupidité, du coup je vais m'y coller juste pour le plaisir de gratter là où ça m'irrite.

"Heartbreaker" ouvre le bal avec une guitare lourdingue. Lemmy se gargarise toujours au kérosène, ça riffe, ça tape, ça rassure d'entrée, ça colle la banane.

"Coup de Grace" enchaîne, le torse bombé, les poils dressés, le break fier comme un coq, la rythmique imparable, le solo très heavy.

"Lost Woman Blues" sort le litron de Jack, dans les volutes de fumée, sur un zinc à la propreté douteuse, dans un troquet désert. Il est The One To Sing The Blues, le Ian Fraser et c'est pas nouveaux. Purée, le fantôme de Steppenwolf hurle dans un coin, l'esprit de meute sans doute.

"End Of Time" tabasse la face, matraque, mets à l'amende tout le monde, colle les jeunes présomptueux dans la poussière et leur glaviote dans l'oeil.

"Do You Believe" nous fait croire que les miracles existent et que l'on tient un Motörhead des grands soirs. Campbell montre encore une fois tout son talent aux crétins qui l'ignoraient encore.

"Death Machine" nous fait penser à trente-cinq autres morceaux des Anglais, qu'importe, ce ne sont que des bons titres qui remontent à la surface de notre mémoire calcinée.

"Dust And Glass" se pose dans un coin, sur un tabouret. Pas fan du truc, j'ai toujours eu mal aux fesses sur ce genre d'assise. Mais un goût de « r'viens-y » perdure, malgré tout.

"Going To Mexico" repart balle en tête, la mort aux dents avec encore un solo pas dégueulasse du père Phil.

En l'état, Aftershock suffirait amplement à notre bonheur mais voilà, on ne se refait pas au bout de quarante ans de carrière et on enchaîne avec deux titres anecdotiques, routiniers, mous de la tige, chiants.

Heureusement, "Queen Of The Damned" constitue la deuxième grosse tarte de l'album, indispensable car sentant la vieille époque avec un son moderne. Pas de nostalgie et pas d'hémiplégie non plus pour Lemmy. Mais son impact est amoindri par la suite, moitié quiche moitié dommage.

Deux titres encore bien poussifs suivent donc ce morceau de bravoure mais heureusement "Paralyzed" finit avec les honneurs dans la poussière et le cambouis.

 

Les détracteurs du trio ne changeront pas d'opinion à l'écoute de cette plaque, les amateurs non plus. Chacun dans son camp et c'est tant mieux même si les coups d’œil sont mauvais de chaque côté de la frontière.

 

Réduit à dix morceaux, Aftershock aurait été un putain d'album de Motörhead, il est juste bien bon.

Pas mal pour des viocs.

photo de Crom-Cruach
le 21/10/2013

Commentaires

Cobra Commander

Cobra Commander le 21/10/2013 à 09:24:09

Philty Animal jouait du Trash... ou il lui manque des H?

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 21/10/2013 à 13:31:58

Tu avais raison Cobra, il vaut bien un 8 !!

NoClaass

NoClaass le 10/11/2013 à 15:11:44

IP : 90.59.247.90

Bonne chronique, même si je ne suis pas d'accord avec tout ce qui a été dit. A commencer par le bref passage sur Philthy Taylor en introduction: "Et puis sans déconner, Philty Animal jouait tout de même avec les pieds." Il n'en fallait pas plus pour me faire bondir. Alors certes, Phil a beaucoup galéré dans les dernières années qui ont précédé son départ définitif du groupe, mais pendant la période Fast Eddie Clarke, puis avec Brian Robertson, il a été tout bonnement excellent ! Rien que l'exemple d'Overkill doit mettre tout le monde d'accord. Réussir à sortir une ligne de batterie pareille en 79, c'est fort, très fort. Tout ça pour dire, que ce bonhomme mérite un minimum de respect, il n'avait strictement rien à envier à Mikkey Dee à cette époque. Et je pèse mes mots. Voila au moins qui remettra les choses à leur place. Sinon, pour éviter le hors sujet complet, bien sur qu'Aftershock est un super album ! Mon préféré après Overkill, Ace Of Spades et Another Perfect Day. J'ai vraiment pris mon pied à l'écoute de cette galette !

Mat

Mat le 14/11/2013 à 22:25:56

IP : 109.28.5.228

PUTAIN!
Je confirme les dires de NoClaass en ce qui concerne Philthy, et pour ce qui est de la chronique en elle même; mon cher Crom-Cruach; il me semble que tu n'est pas un VRAI fan de MOTÖRHEAD, car si c'était le cas, tu n'aurais pas su résumer chaque morceau en deux lignes.
De plus, tu ne parles que de neuf titres sur quatorze...
Certes moins "bourrin" que "SACRIFICE" ou "THE WORLD IS YOURS", cet opus (le 25ème) reste une tuerie pour tous ceux qui savent apprécier le rock'n'roll de LEMMY & CO...
Avec une consonance marquée des albums comme ACE OF SPADE ou ANOTHER PERFECT DAY, ce disque est une parfaite synthèse de la carrière DU Groupe!
Certes je ne suis pas très objectif car fan devant l'absolu de L'ESPRIT MOTÖRHEAD, mais je ne voulais pas laisser penser que cet album était moyen.
Il est terrible, comme tout autre album du groupe. Oui, certains morceaux sont plus lents (dans un esprit plus bluesy) mais en aucun cas ce n'est un album moyen ou en dessous de ce que la bande à LEMMY ait pu faire par le passé.
Je tiens à préciser que je ne veux en aucun cas critiquer ou offenser notre ami critique; je tenais juste à ce que vous (lecteurs) ayez deux sons de cloches avant de vous décider.
Faites vous votre propre avis en écoutant le disque, quitte à le revendre par la suite...
LEMMY dirait surement (je ne le connais pas): "m'en fous de ce que pensent les gens, on s'est éclaté à composer et enregistrer cet album, et on s'éclate à le jouer!"
N'est-ce pas le plus important? S'éclater en faisant de la zic...?
Dernière chose; un homme a dit: "les critiques (musicales, littéraires, picturales...) ne sont rien de plus que des artistes ratés et frustrés."
Alors suivant ce principe, ne croyez pas tout ce que vous lisez ou entendez, faites vous une opinion par vous même...
Sur ce, bonne soirée, bon MOTÖRHEAD, et keep on rockin'!

pidji

pidji le 14/11/2013 à 23:16:48

Heu, si avec un 8/10 tu crois que Crom dit que l'album est moyen, y a un problème.
Quand à ta remarque sur les critiques, c'est ridicule, d'autant plus que tu viens d'en faire une.

Jull

Jull le 15/11/2013 à 00:45:25

les critiques sont uniquement le point de vue de la personne qui les ecrit. Elle peuvent etre positives ou negatives mais ne sont en aucun cas une frustration. je voudrais bien savoir qui a dit ca. Patrice Evra?
Et une oeuvre d'art quelle qu'elle soit a un postulat: faire parler d'elle. Qu'elle plaise ou non...

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 15/11/2013 à 19:15:29

Mat, ton billet mérite de l'attention.
Surtout qu'il n'est pas du tout agressif, plutôt paternaliste. Ne t'es-tu pas emballé pour rien par hasard mon coquin ?
On a pratiquement le même "son de cloche" mon gars. Relie ma critique et ne traduis pas "bien bon" par "moyen".
Je te bise.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

TENDINITE : 1 vinyle à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Life Possession - Miliony Let

Évènements

NO ONE IS INNOCENT + LES SALES MAJESTES + TAGADA JONES au Stereolux à Nantes le 25 octobre 2018