Mourning Dawn - Waste

Mourning Dawn - "Waste"
chronique Mourning Dawn - Waste

Se démarquer quand on fait du Doom est une vraie gageure depuis le milieu des 90's. Contrairement à beaucoup d'autres styles qui sont tombé dans ce travers et ont réussi à sortir de l'ornière, il est resté bloqué dans une course à l'excès. Toujours plus lent, toujours plus lourd, des titres toujours plus longs, des vocaux toujours plus terrifiants, des riffs toujours plus massifs. Les gardiens du temple ont le bras long et le rendent aussi immuable que la loi de la gravitation. Rares et peu soutenus sont ceux qui tentent de faire bouger les lignes (je pense par exemple aux très bons Von Deer Skulls).



Le quatuor français de Mourning Dawn,actif depuis 2002, a choisi la voie de l'orthodoxie scrupuleuse, avec une prise de risque minimale pour plaire aux tenants des clés de la chapelle. Trois titres à la durée égale, pour une durée totale de soixante quinze minutes, on ne peut pas dire que le groupe aille vite en besogne. De la pesanteur des temps, à l'opacité du son, en passant par l'inhumanité du chant, tout est fait dans les règles fondues dans l'iridium au fil des années. Les ambiances sont bien entendus misérables et angoissantes, et ce ne sont pas les rares respirations (guitare et son clair, sample de monologue dépressif) ménagées ça et là qui rendent la musique de Mourning Dawn plus guillerette. Même lorsqu'il accélère (légèrement) le tempo, comme sur le premier tiers du dernier titre, l'humeur n'est toujours pas à l'entertainment.



S'il arrive à ne pas employer les poncifs du genre ad nauseam, et par conséquent à faire sombrer sa musique dans l'ennui le plus profond, le groupe d'en fait pas moins preuve d'un classicisme paralysant qui le prive de toute surprise. Ni neurasthénique ni innovant, Waste est un bon album de Doom. Point. Et c'est déjà pas mal.


photo de Xuaterc
le 26/12/2017

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019
  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...