My humble attempt - Average songs to remember innocent days

Chronique CD album (36.45)

chronique My humble attempt - Average songs to remember innocent days

Originaire de Péronne, ce qui en fait pour moi un "local" dont il est appréciable de décrire l'oeuvre, My humble attempt, jeune groupe doué hébergé par l'excellent label nordiste Red plane records, offre sur ce premier album dix titres flok émotionnels, purs et sincères, joliment inagurés par "A love untold" et sa dualité vocale prenante à laquelle l'acoustique chaleureuse de la formation du Santerre sert de parfait écrin. Et avant que l'on ait assimilé cette entrée en matière de belle facture, se profile "Scarlett Johansson" et sa trame ici encore attrayante, délicate, qui confirme les capacités du trio.

 

Ces aptitudes à élaborer un folk chatoyant perdureront jusqu'à la fin de ce Average songs to remember innocent days, quand bien même celui-ci ne surprend guère si ce n'est par le biais d'un côté émo bien tempéré, jamais envahissant. Le recours à des instruments inédits comme sur "The land of our fathers" ou "Hometown heroes" étoffe en outre le son d'Antoine, Astrid et Romain, qui s'appuient de plus, au niveau des textes, sur des thématiques intéressantes. Et si l'on attend bien sur de My humble attempt qu'il individualise sa démarche et son répertoire, ce premier jet s'avère assez convaincant pour qu'on puisse placer certains espoirs en son contenu.

 

Il ne faiblit d'ailleurs pas sur sa fin, entre "Rachel", poignant, et ce "Summertime" que la superbe voix d'Astrid enjolive, et cette série de morceaux bien construits vient de ce fait s'ajouter aux albums recommandables de chez Red plane, avec pour perspective pour ce groupe naissant d'étoffer et "énergiser" ses titres de façon à proposer une trame plus attrayante encore et un peu moins linéaire.

photo de Refuse to keep silent
le 15/01/2011

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements