Neurotech - In Remission

Neurotech - "In Remission"
chronique Neurotech - In Remission

Débuté en 2011 comme un très bon cosplay de The Kovenant avec Antagonist, permettant un temps de faire patienter en attendant la sortie d'un successeur de S.E.T.I. (annoncé depuis la mort de Pompidou au moins), le projet solo du slovène Wulf a su trouver sa propre voie et affiner sa personnalité au fil des albums et des nombreux E.-P. publiés depuis. Très productif, le musicien n'a cependant jamais sacrifié la qualité par rapport à la quantité. Le chemin musical parcouru est également important puisque In Remission est plus proche de One Second ou Host de Paradise Lost que d'Animatronic.



La production maison de ce cinquième album est gonflé à la testostérone, un peu à la manière d'un Rammstein, mais parfaitement équilibré entre synthétique et naturel. Les guitares ont tendance a être légèrement en retrait, voire à quasiment complètement disparaître (la fin de l'album) par rapport à l'habillage électronique et au chant. Ce dernier est totalement clair, mélodique et parfois atmosphérique.

Du New-wave Metal. Certes mais pas passéiste, sauf peut-être l'intro synthwave (mais peut-on parler de coup d’œil dans le rétro pour un style si tendance?) de "Divided Bliss". La diversité de sons différents et recherchés est la principale force de ce disque, ce qui permet la mise en place d'ambiances riches et variés. En conséquence, l'aspect metal se retrouve réduit à la portion congrue, ce qui est dommage quand on connait la capacité du musicien à proposer des riffs martiaux et costauds. Ici, on a le sentiment qu'ils ne servent plus que d'alibi pour encore rattacher le groupe à la scène "metal". Soit il se dépouille complètement de cet aspect, et je suis sûr qu'il est capable de livrer une musique 100% électronique de qualité, soit il revient à des considération plus agressive avec plus de guitare. Car cette sensation de cul entre deux chaises donnent à In Remission un goût d'inachevé. L'exemple de la scission Septic Flesh / Chaostar pourrait inspirer le groupe à l'avenir.



 


photo de Xuaterc
le 17/09/2016

1 COMMENTAIRE

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 18/09/2016 à 10:24:52

Dans le mille ! le cul entre deux chaises et puis tous les titres ne semblent pas aboutis, syndrome Mortiis ^^

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019