No One Is Innocent - Barricades

Chronique CD album (90:00)

chronique No One Is Innocent - Barricades

Ce live, nommé "Barricades" est celui de No one is innocent à la Cigale. Voilà, tu peux l'acheter chez tous les bons disquaires. FIN.
 
Bon, parait qu'on ne peut pas torcher une chronique comme ça. Pourtant, No one en live, ça devrait se "vendre" tout seul : c'est quelque chose qui n'est plus révolutionnaire mais qui envoie toujours du pavé, ça transpire la colère bien digérée pour être joliment posée sur papier et criée par des guitares acérées et une plume bien taillée.
Sauf que ce live a eu lieu 15 jours après l'attentat du Bataclan. J'te refais pas vivre l'état dans lequel on était, mais ça suffit à te remettre dans l'atmosphère du moment.

Durant ce triste automne 2015 soufflait aussi un vent de désir de vivre, là où d'autres voulaient tuer puis mourir. 
Jouer / assister à ce concert était donc un acte peut-être militant pour certains, exutoire pour d'autres, mais assurément une affaire de passionnés, dans la fosse comme sur la scène.

Du coup, difficile de savoir si ça a joué dans l'intensité de ce live, mais y'a un truc vénère qui se dégage de cd CD/DVD.

La rage de No One a beau avoir 20 ans (ils le répéteront assez), elle est toujours aussi vivace, trop facilement alimentée.

Dans la fosse on voit que les gens n'avaient pas faits le voyage pour rien.
Dans une Cigale surexcitée et bien blindée, la setlist ne pouvait qu'énerver ce petit monde qui a fait fi de ses courbatures de vieillards trentenaires (voire plus !).

Si le dernier album est logiquement à l'honneur (et il a de quoi), il prouve son efficacité en live. Les riffs sautillants, les mots qui font mouche (même si l'anglais ne va vraiment pas au groupe), les slogans repris par tous : "Propaganda" est une réussite qui a trouvé son public.
Alors quand, en plus, le groupe décide de reprendre ses classiques, autant dire que certains se sont sentis dans un état second.
Passons sur les invités venus faire la fête, ce ne sont pas eux qui nous intéressent vraiment : c'est No one.

No One qui se bouge toujours avec la même envie, qui interprète avec force, sueur mais aussi classe ses compos : si la révolution devait avoir un DJ, on balancerait des micros à ces mecs là.
Ce soir là c'était la grande forme et ça l'est en CD avec un son nickel qui mêle parfaitement l'ambiance avec la musique.
Côté réalisation du DVD, ce n'est peut-être pas exceptionnel, mais, c'est rythmé sans te refiler une crise d'épilepsie, c'est suffisamment proche sans te prendre des gouttelettes de transpi sur l'oeil de la cam' et pas trop loin pour te sentir quand même dans le truc.
Et même si tout ce bordel ne vaut pas la réalité d'un concert, c'est quand même pas mal foutu.

photo de Tookie
le 01/07/2016

1 COMMENTAIRE

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 01/07/2016 à 12:41:28

Vais p't-être réécouter le groupe avec ce live, après presque 10 piges de bouderie, juste pour l'énormissime CHILE.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Hexis + WOES + Expiation au Puzzle Pub Tours le 2 novembre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019