No one is innocent - Suerte (Live 2005)

Chronique CD album

chronique No one is innocent - Suerte (Live 2005)
Quel effet bizarre de mettre ce live au doux nom de "Suerte" dans la platine (moi qui ait l'habitude d' écouter un vieux live chopé à la radio il y a bien longtemps, c'est à dire pour la promo d'"Utopia" en 1997), enregistré à Spa lors des Francopholies.

Celui-ci commence par une reprise, "Sleep now in the fire" des Rage Agaisnt The Machine, morceau qui sied à merveille à la voie de Kmar; après on a le droit à une play-list regroupant les trois cds de NO ONE, la moitié des titres joués sur ce live sont issus de revolution.com; sont ajoutés les grands classique tel que "Génocide", "La Peau", "Henry serial killer", "Nomenklatura"... Plus une reprise des Clash: " White riot ".

Le son et digne de ce grand groupe français, seule la basse ne me semble pas assez présente. Sinon tous les instruments ainsi que la voix sont bien distincts. Par contre on n'entend pas le public - faute à la prise de son ou au public anémique ? - en tous cas c' est dommage.
L' interprétation musicale est parfaite, samples remis au goût du jour par K-mille pour les vieux morceaux (nous remarquerons d' ailleur l'absence de la voie samplée de Dantec dans Nomenklatura).

Si les musiciens maitrisent les morceaux, j' attendais un peu mieux de la part de kmar qui a toujours cet accent anglais franchouillard qui dénote dans les morceaux en anglais, alors que pourtant dans "Sleep now in the fire" ça passe. Peut-être suis-je hypnotisé par la guitare ?
Les morceaux de "revolution.com" sont joués façon live un poil boostés par l'adrénaline d'un show avec le côté dansant rajouté par les samples; ils sont certes plus dynamiques que sur le cd mais ce n'est pas non plus de grands morceaux qui vont tout dévaster. Mention spéciale pour "Où veux tu que je t'aime", qui malgré son côté répétitif ne lasse pas car on se laisse aller par l'évolution de la musique emmenée par les samples, et aussi pour "ou étions nous", jouée en accoustique. Les vieux morceaux qui parsèment ce live ne sont pas mous mais donnent l'impression d'anémie, même par rapport aux versions cd.

Au final c' est pour moi un live entre deux eaux: ça fait plaisir d' entrendre NO ONE mais quelle déception de trouver ce live mou, car on a l'impression qu' ils ont laissé la fougue, la hargne, l'agréssivité aux vestiares pour ne laisser la place qu'à l'émotion. Seuls quelques morceaux se font remarquer, comme le douzième morceau (un medley de "Nomenklatura" et de "Porcherie" des Bérus), ainsi que "White riot" (des Clash), bien rock & punk qui est malheureusemnt le seul morceau "sautillant" dur et jouissif.

Il y a plus de larmes que de sueur à l' écoute de ce live car "suerte" place malheureusement en premier plan l'émotion et la compréhensibilité des paroles, en oubliant de transmettre la "niaque" ainsi que la virulence de l' ensemble "textes+paroles".
photo de Sepulturastaman
le 25/10/2005

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements