Noïd - The ever expanding

Noïd - "The ever expanding"
chronique Noïd - The ever expanding

 

En 2011, les nominés pour les victoires de la musique dans la catégorie "Album Rock de l'année" étaient : 
-Philippe Katerine
-Gaetan Roussel
-Saez
-Yodelice
 
A se demander où est passé le rock burné ?! Celui qui donne ses tripes, celui qui ne joue pas son intégrité sur un majeur levé devant une assemblée, ou une allure désabusée avec un froc troué glissant aux genoux.
Non, le rock ce n'est pas ça, et grâce à des groupes comme Noïd on n'oublie pas que cette musique est avant tout un concentré d'energie relâché sur scène derrière des instruments ou un micro.
 
Le temps d'une mi-temps de foot (et quelques arrêts de jeu), les normands vont aller à l'essentiel : des bons gros riffs accrocheurs, un chant parfois rauque parfois tiré sur le hardcore ("Can't you see"), hurlé (l'intense "Behind our five senses" ou "The ripple grows") tentant également de créer de bonnes mélodies ("The lost ones").
 
Même s'il faut l'avouer, on ne peut pas crier au génie, on passe un bon moment...Malheureusement, hormis sur 2-3 titres, on ne retient que trop peu de choses. On ne peut pas passer à côté de la présence de Reuno (Lofofora) sur "Dissent report".
Une invitation qui fragilise un peu plus la frontière entre le rock, le métal et le punk à la française qui influencent les Noïd.
 
Le reste se résume au maître-mot déjà utilisé dans cette chronique : énergie. Tout ce "The ever expanding" repose là-dessus. Du coup, sur la longueur c'est un peu monotone bien que sur ce plan leur coup soit réussi. 
 
Il ne reste donc plus qu'à trouver un moyen de varier tout cela. il y a  "Connected" en guise de clôture qui joue la carte de la ballade rock, brisant un peu ce rythme imprimé et régulier depuis le début (excepté le sympathique "Interlude" de 50 secondes), on se retrouve avec un album qui, s'il faisait preuve d'un tout petit peu plus de variété, nous marquerait bien plus...
 
Mais que Noïd se rassure, avec un album pareil, ils n'ont aucune chance de participer aux victoires de la musique, et c'est tant mieux pour eux.
photo de Tookie
le 24/02/2011

2 COMMENTAIRES

Geoff Le Fat

Geoff Le Fat le 24/02/2011 à 10:48:27

Pour le coup, ta note est un peu dure... L'album est super flatteur jusqu'à la 5-6 ème piste, pour ensuite tomber dans le répétitif, cependant...

Tookie

Tookie le 24/02/2011 à 10:59:03

Ouais, j'avoue que la note est dure, surtout qu'en dehors du manque de variété il n'y a pas grand chose à redire...suffit de lire la chronique d'ailleurs.
J'étais peut-être mal luné quand j'ai choisi 6.25 ou mes doigts ont ripés lors de la mise en ligne qui remonte à quelques semaines. Je remonte à 6.75 qui correspond plus à ce que je pense et colle plus au contenu de la chro.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements