Nuisible - Slaves & Snakes

Chronique CD album

chronique Nuisible - Slaves & Snakes

We're old and bitter, we play raw and violent as fuck

 

Quand un combo a une bonne accroche badass autant s'en servir. Surtout quand elle reflète pas trop mal le son en question.

Formé en 2016 par Julien et Alex de As We Bleed (HxC Metal d'Evreux), Nuisible est le parfait projet casse-gueule qui pourrait passer pour opportuniste en mode gros méchant. En effet, précédé d'un EP au nom latin car ça fait du bien, ce Slave & Snakes ratisse large.

 

Le skeud moissonne en premier les terres du Crust avec la nervosité et le grain bien gras inhérents à la scène. Plutôt américain là d'ailleurs, le grain. "Death Legacy" renifle ainsi les pompes de Tragedy. La basse très sèche est un régal d'ailleurs au passage. Le chant à trois voix est rempli de gravillons baveux et tape la plupart du temps dans un HxC super énervé. En duo bordel inside sur "Burning Embers", ça passe crème.

Nuisible a donc pas mal de ses huit pieds dans le Punk.

 

Oui mais l'un des deux gratteux provient des intenses Pilori (Blackened Crustcore). Il corrompt forcément la Crête Cloutée de mauvaises ondes Black Metal (tremolotant fugacement de ci de là s'il vous plaît sur "Evil Still"). Les samples et autres nappes de claviers lugubres rajoutent au sinistre décor. L'intro de l'album frise alors la perfection pour faire monter la tension.

On entrevoit aussi des touches slayeriennes ("... And Snakes", sur sa fin) et même Sludge quand ça ralentit sa race sur "Vengeful Blood". Le morceau se poursuivant sur un Death Crust armé digne d'un slovaque Beton.

Au rayon du melting pot moins bien digéré, citons le titre "Swarm As King" aux accents Metal Core un peu rédhibitoire pour votre prétentieux serviteur. La plage suivante corrigera aisément le tir en mode Crust et break HxC oldschool du plus bel effet. "Blind Paradox"  exposent aussi l'amour du combo pour le swedeath.

On passera par contre sur le morceau final trop empreint de Deathcore pour être honnête.

 

A part deux petites fautes de goût pas bien dommageables pour l'ensemble, ce premier album de Nuisible se révèle au final particulièrement intense, vindicatif et cohérent.

Un crossover d’influences à réserver aux jours de grosse colère.

photo de Crom-Cruach
le 20/02/2019

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Ghost - Meliora
Chronique

Ghost - Meliora

Le 07/12/2015

Ultraphallus - Lungville