Obscenity - Summoning The Circles

Chronique CD album

chronique Obscenity - Summoning The Circles

Oui, y'a plein de trucs flippants dans la vie (les oiseaux qui n'ont pas de bras, la bière qui n'a pas d'alcool, le sourire de Christophe Castaner).

Et y'a aussi plein de trucs qui rassurent.

Comme un skeud d'Obscenity.

30 ans que les Germains proclament leur goût immodéré pour la scène ricaine de Floride. Alors pour leur dixième album, fallait pas s'attendre à un virage artistique à la... à la... Behemoth.

 

Je sais, je devrais faire du stand up.

 

Ouh, mais c'est qu'il y a eu du changement aussi hein, dernièrement : nouveau bassiste mais bon on s'en fout un peu (quoique...) et un nouveau frontman au mic, depuis 2016. On trouvera peut-être la chose plus ou moins linéaire que dans le lointain passé et les snobs se gargariseront probablement de nuances sur les glaires.

Perso, le Manu, tenant le mic avec son growl profond, fait bien plus son job que celui qui tient l’Élysée en nous la mettant bien enfoncée dans le rond. 

 

On clapote toujours dans la baignoire odlskull en mode saccage, point de souci, malgré un titre d'ouverture plutôt planplan. A la fois simple et gentiment ingénieux, le riffing rapide ne nous casse pas trop la tête. Les virevoltes sont clairement aux abonnés présents mais sans se faire une cirrhose du cerveau non plus. Les mignonnettes circonvolutions passées sont alors un peu remisées dans le cellier au profit d'un groove caverneux très plaisant.

On pourrait donc conseiller cette plaque aux fainéants du D.M.B. (Death Moyennement Brutal) mais à y écouter de plus près le bassiste bien audible nous fait claquer une rythmique de vétérans sortant toujours la tête du rang. Et quand les gaziers arrêtent, parfois, un peu, d'envoyer des vents en décalottant le tempo, on trouve des plans bien accrocheurs comme sur le mi-balourd mi-rapide et mi- balourd derrière "Scourge of Humanity" ou le fugacement mélodique (oui oui) "Invocation Obscure".

 

Pas de déception, pas de surprise, les grosses papattes d'Obscenity font encore des taches. Facilement abordable, bien intense, ce Summoning The Circles ne laissera pas de traces sanglantes dans l'histoire mais plutôt de pneus sur les accoudoirs.

photo de Crom-Cruach
le 28/02/2019

2 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 28/02/2019 à 11:15:19

Mais clair que tu devrais faire du stand up !!

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 28/02/2019 à 19:16:47

C’est l’histoire d’un poil.
Avant il était bien.
Maintenant il est pubien.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Rubatong - Rubatong
Dr. Eggs - Mad Little Thing