Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Old James - "Speak Volumes"

Old James - "Speak Volumes"
chronique Old James - Speak Volumes
7,5/10 0
Acheter Old James Speak Volumes sur Amazon

CD album CD album

 

Style musical : 

hard rock fusionnant

 

Année : 

2017

 

Tracklist :

1. Don't Put It On Me
2. Lemons
3. Words As Weapons
4. So Real
5. Salutations
6. Bass-Ik Instincts
7. Kill Off The Rose
8. Master Imploder
9. Eugene
10. Speak Volumes

 

Label : 

autoproduction
Dans le même style :
Planetoid - In the shadow of the Planetoid

À l'origine de ce groupe dont le nom pourrait faire penser à une marque de rhum (ou de whisky) se trouvent 2 frères, Chris et Brian Stephenson, respectivement batteur et bassiste-chanteur.

Le trio complété par le guitariste Andy Thompson pratique un hard rock à la fois à l'ancienne et fusion ! Déjà le jeu de basse de Brian est très groovy et il n'hésite pas de temps à autres à partir en slap. Et puis il y a ces petits solos de gratte autant bluesy qu'à la Steve Vai... ces chœurs gospel sur un titre ou encore ce rythme bizarre digne du prog sur un autre...

 

On commence avec un hard rock rugueux mais groovy (« Don't Put It On Me ») puis on va vers un morceau à la Van Halen, « Lemons » (avec cette basse toujours groovy) et sa voix féminine. En suite on passe d'un hard rock speedé un peu sombre (avec plein de petits solos foufous et un plus long en slide), « Words As Weapons » à un morceau à la fois simple et casse-gueule, limite bizarre et progressif avec « So Real »... « Salutations » est un heavy rock très rugueux, ce qui ne l'empêche pas de faire un petit passage par le blues... « Bass-Ik Instincts » est un instru très court mais il nous annonce « Kill Off The Rose » un heavy rock pêchu avec une basse qui slappe ! « Master Imploder » est un boogie sudiste speedé qu'on peut rapprocher de « It's Showtime » de David Lee Roth, en plus les solos font penser à Eddie Van Halen et Steve Vai (même si je sais que ce n'est pas lui qui joue sur A little ain't enough)... « Eugene » m'a fortement fait penser à Living Colour avec une fois encore sa basse qui slappe... Le titre qui donne son nom à l'album le referme et il marque surtout par ces chœurs presque gospel sur la fin morceau...

 

On est ici dans du gros hard rock de tradition mais assaisonné de manière atypique ce qui donne évidemment une saveur spéciale à la musique de Old James. Speak Volumes est un premier essai intéressant, on demande à voir (surtout à entendre d'ailleurs) la suite.

photo de Papy Cyril
le 28/08/2017

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

Mastodon - The Hunter

Évènements

WOODBANG Fest à Ensisheim le 9 décembre 2017Winterfall night III à Tours le 8 décembre 2017In Theatrum Denonium à Denain (59) le 13 janvier 2018INTERVALS + Polyphia + Nick Johnston au Ferrailleur à Nantes le 26 novembre 2017