Orchester - Before meeting together again

Chronique CD album (39 minutes)

chronique Orchester - Before meeting together again
La surprise est un état et un sentiment qui se fait rare au fil des années.
Encore plus lorsqu'il s'agit d'un album alors qu'on a la chance de pouvoir écouter énormément de musique chaque jour, et ce, depuis des années.

Alors quand un jour Orchester parvient jusqu'aux oreilles...
Orchester appartient à la famille trip-hop et pourtant, le trio studio qui se transforme en sextuor live est bien plus.
La richesse du genre tient dans l'inclusion de sons électroniques, mais aussi en sachant tirer parti de plusieurs éléments d'autres styles musicaux.

Before meeting together again devient alors un étonnant mix...une délicieux "smoothie musical" : doux ne manquant pas de goût.
Au premier abord on serait tenté de mettre cette réussite sur le compte de la chanteuse hyper-charismatique.
En couvrant vocalement des genres aussi divers que le hip-hop, par un flow rythmé, parfois agressif ("To the land of the sun", "La colère") ou le métal avec parcimonie (le schizophrénique "Beyond my understanding"), Faustine prend des allures proches de Julie Christmas (Made out of babies).
Mais elle sait aussi susurrer quelques mots, jouer sur la respiration ("Dark as I like") afin de créer une ambiance plus lourde. On ne peut ignorer l'influence métal, si bien qu'on ne peut s'empêcher d'utiliser le raccourci la comparant à Candice (Eths).
On pourrait encore s'attarder sur le chant pour l'utilisation de la langue française à deux reprises (l'excellente "Ailleurs", ou "La colère"), prouvant un certain talent dans l'écriture...malgré quelques petites fautes de goût sur la 7e piste.
Mais l'intérêt du groupe ne tient pas que dans le chant.

La formation peut prendre des allures de groupe rock avec une guitare, une basse, une batterie. Impossible d'ignorer l'importance et la quasi omni-présence d'un violon et d'un violoncelle. Ces deux éléments se mêlent à des sons électroniques, des samples qui étiquettent le groupe dans le genre trip-hop. Un piano nous parvient jusqu'aux oreilles à deux reprises...
Parfois économes instrumentalement, parfois très riches et complètes, les compositions se construisent avant tout sur une grosse inspiration musicale, le chant se posant au-dessus.

Voici donc un groupe qui prend des allures quasi-expérimentales, qui travaille ses ambiances, ses introductions ("Beyond my understanding") sans pour autant trainer en longueur.
La dernière piste, instrumentale, se veut par contre plus ambiante et clôt admirablement une œuvre surprenante...
Grâce à une production propre, une complémentarité entre les musiciens, un mélange des genres aussi inattendu qu'agréable, l'album Before meeting together again est une petite curiosité qui prend toute son envergure à mesure que les titres s'enchainent...
photo de Tookie
le 20/03/2010

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021

HASARDandCO

Paganizer - Carnage Junkie
Helmut  - XI IX XI