Over The Top - Greeting from...

Over The Top - "Greeting from..."
chronique Over The Top - Greeting from...

Je ne sais pas si cela a rapport avec l'arrivée des beaux jours, mais cela coïncide pas mal avec le retour des Témoins de Jéhovah et des Mormons dans les rues.
Capables de supporter une chemise 100% polyester en pleine canicule et fiers de porter en 2017 des vestes en velours avec des coudières, ces étranges êtres qui ne se nourrissent que de la lumière divine portent la bonne parole via des publications qui posent les VRAIES questions : 

-Comment réussir sa vie ?
-Comment profiter de la vie ? 

Indice : Dieu, Jésus, Jéhovah jouent un rôle là-dedans.

 

Mais, à défaut de me montrer le chemin, ces livrets m'ont amené à me poser sérieusement ces deux questions.
Est-ce que je réussis ma vie ? Est-ce que je sais en profiter ? 

 

D'un point de vue capitaliste : c'est un échec total. Je suis largement sous le salaire médian français et je suis aussi épanoui au travail qu'un gant de toilette sur une corde à linge. En plus, étant fonctionnaire, je ne fais que créer de la dette au lieu de créer des richesses. En plus je suis dans le domaine culturel : ne me reste plus qu'à porter des sarouels et me faire des dreads pour être raccord avec l'image que le vrai "winner capitaliste" peut se faire de moi.
J'ai bien tenté de réussir dans ce domaine : je suis propriétaire, mais endetté sur 20 ans à la Banque Pop', donc techniquement, la banque est propriétaire de mon toit. Qui fuit. 
J'ai une bagnole, mais elle a 120.000 kms au compteur et fait du 0 à 100 en 35 secondes. 

D'un point de vue vestimentaire : Je m'habille chez Kiabi. Loupé.

D'un point de vue physique : Lorsque le vent souffle en tempête, je suis forcé de me tenir aux murs. Je suis trop grand pour m'habiller au rayon enfant/ado mais trop peu baraque pour que la taille S soit idéale.

D'un point de vue sentimental : Je suis en couple, fidèle, et bientôt père. C'est donc un FAIL intégral.

 

Il est clair que j'ai raté pas mal de trucs. Et n'ai pas la possibilité (temps ou argent) de profiter de la vie...Jusqu'à ce que je tombe sur Over the top avec la mission de chroniquer "Greetings from..." pour Coreandco.
C'est ainsi qu'en 20 petites minutes tout devint limpide.

Je ne suis certes pas sur le plus gros webzine du monde, mais j'y suis bien.
Je ne suis pas le meilleur chroniqueur du monde, mais je prends du plaisir à écrire.
Je n'y consacre pas le temps que je voudrais, mais je trouve toujours quelques heures par semaine pour me consacrer à ce site.
Je ne reçois pas toujours des disques que j'adore, mais la plupart du temps je fais des découvertes excellentes.
J'ai toujours l'occasion de transporter et écouter ma musique dans des conditions idéales.

 

Alors laisse-moi Jésus, casse-toi Jéhovah, vire de là Dieu !
J'ai Over the top qui incarne ce que le rock a de meilleur. Peut-être pas en terme d'inventivité, mais il a tout le reste.
Il a cette spontanéité travaillée, ce sens mélodique, cette patate, la sensation que ce groupe vieux de 10 ans est aussi une affaire de copains.
Avec ses morceaux calibrés pour les radios américaines, le groupe de La Rochelle crache un power-punk-rock qui ne peut que rappeler les Foo fighters.
Pas d'innovation donc, mais la capacité à secouer les fesses en moins de 4 minutes et à fabriquer des hits qui, injustement, ne finiront pas dans le TOP50. 
Presque naturellement on songe alors aux 90's, âge d'or des mélodies accrocheuses, des voix légèrement écorchées et d'un rock insouciant, coloré.

Cet EP ne se donne pas le temps de tourner en rond, il déroule avec style et classe.

 

Après plusieurs écoutes me vint une révélation.
Inutile de se voiler la face : Over the top ne sera jamais millionnaire avec sa musique.
Mais ces mecs font extrêmement bien le job et sont heureux de faire ce qu'ils font, sinon leurs disques ne sonneraient pas aussi bien. 
Elle est là leur réussite.
Celle de se faire plaisir et de faire plaisir...

Y compris au petit fonctionnaire monogame mal fagoté, mal bâti qui accompagnera toujours sa médiocre vie d'une B.O bien meilleure.
Elle est là aussi la réussite d'une vie : dans le choix de la musique qui l'embellira. Over the top est parfait pour ça...

photo de Tookie
le 24/05/2017

3 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 24/05/2017 à 12:19:14

... donc si j'ai bien compris au final tu ne te tires pas une balle ? :D

sepulturastaman

sepulturastaman le 24/05/2017 à 12:52:10

Euh crise de la trentaine ou antébaby blues ? heureusement que tu ne te dégarnis pas, et que tu ne t'ai pas rendu compte que les vacances scolaire arrivent et que tu ne verra bientôt plus les jolies maîtresses.

Pour la peine et contre les tiennes j'te fait un bécot, na!

Tookie

Tookie le 24/05/2017 à 13:38:24

@Cglaume : Ben, temps que je n'ai pas trouvée une meilleure BO pour mon enterrement que celle de ma vie, je compte rester parmi vous.

@Sep' : Ayant fait la crise de la trentaine pendant ma vingtaine, c'est peut-être une crise de la quarantaine en avance. Ou alors une crise de la vingtaine en retard et je faisais ma crise d'ado à retardement ? Peut-être que je suis relou et misérabiliste en fait. Peut-être que je ne sais pas apprécier les T-shirt 100% coton de Kiabi à leur juste valeur. (et que je n'apprécie pas de garder mes cheveux pour l'instant, merci de l'avoir fait remarquer !)
Merci pour le bécot, on en fait trop peu de nos jours !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019