Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers Impetus festival 2017 du 5 au 8 mai 2017 à Belfort, Pays de Montbéliard et Jura Suisse
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Palace Inopia - "Arms wide open"

Palace Inopia - "Arms wide open"
chronique Palace Inopia - Arms wide open
7/10 0
Acheter Palace Inopia Arms wide open sur Amazon

CD album CD album (40 minutes)

 

Style musical : 

Rock Emo Métal progressif

 

Année : 

2010

 

Tracklist :

Million Miles
Crosses on the eyes
Corvus
You only give
Black sounds & Silent lights
Happiness
Human Angels
Cold rain
Chaos youth
Nothing to hope

 

Label : 

Autoproduction
Dans le même style :
Karnivool - Asymmetry

 

Je l’affirme sans trembler : la scène toulousaine (pour nos musiques) est la meilleure de France. Palace Inopia vient gonfler un effectif déjà conséquent de formations installées et souvent inspirées. Le groupe a d’ailleurs les épaules pour se glisser et s’ancrer dans les mémoires auditives grâce à Arms wide open.

Il n’est pas rare de lire dans les biographies les plus orgueilleuses que le groupe offre un savant mélange de styles aussi différents en citant des références inatteignables. Si, au départ, nous ne sommes pas loin du même constat pour Palace Inopia, il faut avouer que le rendu musical se rapproche de la description scripturale.

Songer à Oceansize est automatique. Le groupe tire entre le rock progressif et l’émo avec des morceaux relativement longs mais toujours très bien amenés. Avec des titres comme « Corvus » dont la lancée est un peu poussive mais la poursuite plus limpide; les toulousains intègrent des éléments musicaux tirés de leurs nombreuses influences. Le contenu alterne entre légèreté et puissance, exprimant  la plus sombre des complaintes hurlantes à la résignation.

Il y a Oceansize, mais il y a aussi du Dredg dans ce que le groupe propose (l’alliance guitare post-rock à des mélodies parfois plus pop). Mais l’intelligence du groupe réside dans cette capacité à maintenir l’auditeur éveillé.

Après une piste « You only give », parfois un peu lourde voire soporifique, « Black sounds and silent lights » démarre en trombe. Ce morceau de 7 minutes oscille à l’image de sa dénomination entre violence et calme.

 

Sur la piste suivante on découvre une autre facette du groupe. L’inclusion de samples était acquise (rappelant un peu la démarche des montpelliérains d’Hypno5e, y compris par la suite sur « Human angels » qui, malgré sa noirceur, n'a que trop peu de contenance) mais, cette fois on a la sensation d’entendre l’introduction d’un titre de Microfilm... Le chant en plus. La suite est plus attendue (on va crescendo dans la violence sans jamais perdre l’arpège des premières secondes) mais encore une fois bien amenée.

Là où le bât blesse c’est dans la mauvaise gestion du rythme pour les 10 dernières minutes. On avait eu un bon début, très équilibré, riche avec des morceaux réussis. Les 7 et 8e pistes sont en deçà de ce que le groupe avait jusqu’alors proposé. « Cold rain » témoigne des larges ingestions musicales des musiciens de Palace Inopia... Mais cette fois-ci, le résultat offre quelque chose de mal digéré.

La teinte émo typé 90’s, voix susurrant quelques paroles au départ (avec un effet de superposition au 2nd plan) avec un refrain appelant des chœurs hurlants. On est loin d’un hymne comme la scène américaine peut se targuer d’en avoir à la pelle...

 

Quant à "Chaos Youth" qui fait électro-rock avec sa boite à rythmes est fade. Le chant est plat, et musicalement ça ne décolle jamais... Du coup on termine l’album avec un peu de déception, comme si le groupe s’était essoufflé en bout de course. C’est plutôt dommage car cet album proposé à un prix très bon marché (4 Euros !), bénéficie d’un son irréprochable.

En empruntant des chemins très différents de piste en piste, le groupe s’emmêle un peu les cordes, mais leur deuxième album demeure malgré tout une œuvre réussie et plutôt complète.

photo de Toukene
le 09/09/2010

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

IMPERIAL STATE ELECTRIC à Paris le 13 mai 2017 : 2x2 places à gagner !

The Outbreak Festival #1 : 2 pass 2 jours à gagner !

Impetus Festival 2017 : 4 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Carnation - Cemetery of the Insane

Évènements

Moshfest #3 @ Secret Place à St Jean de Védas (34) les 12 et 13 2017  cc Tafeur TafMADBALL + UNFIT + FULL IN YOUR FACE @ Secret Place (Home Of Underground Rock) à St Jean de Védas (34) le 2 mai 2017  cc Tafeur TafImpetus festival 2017 du 5 au 8 mai 2017 à Belfort, Pays de Montbéliard et Jura Suissetournée française Periphery + The Contortionist + DESTRAGE du 21 au 25 mai 2017 !  cc ALTERNATIVE LIVEIMPERIAL STATE ELECTRIC + FIRE! FIRE! FIRE! Au Petit Bain à Paris le 13 mai 2017Jim Jones and the Righteous Mind + Suzie Stapleton au Petit Bain le 10 mai 2017