Passiv Dödshjälp - Skit På Repeat

Chronique Vinyle 7"

chronique Passiv Dödshjälp - Skit På Repeat

A l'origine, les membres de Passiv Dödshjälp (euthanasie passive) sont un peu comme les Trois Mousquetaires. En effet les Suédois ont commencé leurs méfaits à quatre, dans la ville de Gävle, capitale du comté de Gävleborg en Suède au cours du printemps 2007 (ce qui n'a rien avoir là avec l’œuvre d'Alexandre Dumas, je le concède). L'idée des Scandinaves étaient de créer un groupe de Crust en s’affranchissant des codes d'une scène où l’élitisme de l'underground intronisé par lui-même n'est parfois pas loin du ridicule. En résumé, z'ont décidé de se laver régulièrement car au bout d'un moment la crasse ça fait rebelle mais ça gratte le cul.

Les membres du groupe proviennent de différentes formations comme Asylium, S.O. Détestation, The Act and Cicatriz,... Leurs paroles, écrites en suédois, mettent l'accent pour la plupart, sur une haine et une misanthropie cynique et sarcastique.

 

Précédant de quelques mois la sortie de leur dernier album Kollektiva Mönster, Skit På Repeat (Merde Répétée, grosso modo) perpétue le style des vilains petits canards suédois. Un mélange de Crust mid-tempo et de D-Beat qui trouve son apogée sur ce 7", téléchargeable gratuitement sur le bandcamp du gang.

Les morceaux de ce Ep sont liés par un même thème : la police et la perception des ses actes à travers le prisme des médias. Ma connaissance du Suédois étant très limité, je me suis fié à mes propres déductions pour pousser plus loin l'interprétation les paroles des cinq Nordiques concernant les forces répressives de leur contrée. Deux hypothèses peuvent alors être dégagées : un amour passionnelle de l'uniforme confinant à la folie ou une haine viscérale proche de la phobie.

Je retiendrai plutôt la seconde proposition, allez savoir pourquoi.

 

Passiv Dödshjälp fonce tout droit sans se préoccuper des conséquences pour les infortunés passants avec un sens de la barbarie musicale touchante. Le magma grésillant des instruments crée ainsi un groove pétri d'urgence et de volonté d'en découdre. Les kisdés n'ont qu'à bien se tenir car le chanteur crache ses poumons comme s'il était au fond d'une cellule puant la pisse pour une garde à vue arbitraire.

 

Quatre titres, quatre coups de bottins dans les côtes qui font mal sans laisser de traces apparentes mais les séquelles internes sont bien là : la preuve, on remet ce court Ep directement dans une volonté masochiste et presque fétichiste pour les hommes en bleu.

 

 

 

photo de Crom-Cruach
le 19/08/2013

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Hexis + WOES + Expiation au Puzzle Pub Tours le 2 novembre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019

HASARDandCO

Naïve - Illuminatis
Les Spritz - Payaso