Past - Cliffhanger

Past - "Cliffhanger"
chronique Past - Cliffhanger

La tendance néo-Emo fait d’un vieil imbécile musico-intégriste nostalgique d’un temps qu’il n’a pas suffisamment connu à son goût, les années 80/90, un vrai connard. Dis-moi « emo » et « screamo », et je te dirai avec plaisir Mohinder et Moss Icon, Yage et Yaphet Kotto, Orchid et Honeywell. Je te ferai une épuisante définition encyclopédique d’un sous-genre, te travaillerai à grands coups de ramifications avec les termes hardcore, noise-rock et post-hardcore (termes que je décortiquerai ensuite plus en détails dans un nouveau monologue, encore plus abrutissant, ou intéressant, au choix), et t’achèverai avec un fatal « joli jean slim, belle moustache, déjà fini le temps des mèches ?, l’emo c’était mieux avant ». Présomptueux, suffisant, fier de sa culture et de ses vannes, bref le cliché d’un vieux con riant des clichés - très marrant devant un public averti.

Ça, c’était avant que je sois confronté au premier album des Bordelais. Un bon concert, une bande de mecs jeunes et sympas, marrants et motivés, un disque vendu à prix libre (oui, comme Birds In Row, et en plus ils sont trois, comme Birds In Row : bien vu Captain Obvious) suffisent à attiser la curiosité. Quand t’es un vieux con, t’es un peu vieux avant d’être un peu con et t’as le potentiel d’être plus curieux que têtu. Je caresse l’espoir d’être de ce moule.

 

Je tue le suspense et vous épargne vos fantasmes de scénarios : Cliffhanger sort toute la panoplie moderne du hardcore-emo ; l’album n’est pas un retour aux sources ou aux années d’or du genre ; PAST ne sera pas, a priori, la tête de gondole d’une révolution stylistique. Suffisant. A celui qui veut un speech analytique, un track-by-track technique et exhaustif (quel ennui…), je réponds « bandcamp est ton pote ». Comprenez bien une chose : tous les poncifs actuels du style y sont et la pire des buses en blindtest devinerait que PAST est de la scène actuelle. Et on s’en contrefout.

 

Mieux que d’ignorer ce manque d’originalité, on se surprend à le saluer, convaincu qu’il permet à PAST de mieux se concentrer sur l’homogénéité et la fluidité de son songwriting tout en se permettant de lâcher du lest. Le groupe titille la corde sensible, rappelle que dans ce style, l’urgence fait le gros du boulot (bien aidé par un son réussi, avec un enregistrement chez Amaury Sauvé – le gars qui enregistre toute la nouvelle scène hardcore hexagonale, ou presque - et un mastering réalisé par Nick Zampiello – le gars qui masterise tout de Keelhaul à Xasthur, ou presque). Pas de prétention, beaucoup de conviction ; peu d’originalité mais un équilibre parfait. Ce serait effectivement une faute professionnelle de ne pas insister sur ce point : si le panel du chanteur-hurleur-parleur convainc totalement, Cliffhanger fonctionne avant tout parce qu’il est maîtrisé. Il est bien pensé et parfaitement cohérent, les sautes d’humeurs sont idéalement espacées, les titres suffisamment variés. Conquis par des riffs évidents, plutôt surpris par ces passerelles bien posées - bien que parfois trop naïves, c’est le grand drame de l’ère moderne -, emballé par une entame à toute berzingue, avec son lot de bile expulsée, joliment étouffé par la tension du chant, j’arrive au bout des 35 minutes les doigts dans le nez, sans même me gratter. Tout un symbole… 

photo de Alexis
le 12/08/2016

6 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 18/08/2016 à 10:28:06

Damned j'avais pô vu: Welcome Pearly !!

Xuaterc

Xuaterc le 18/08/2016 à 10:43:55

Moi non plus, bienvenu :-)

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 18/08/2016 à 18:19:25

Salut

daminoux

daminoux le 19/08/2016 à 08:04:41

cool de revoir ta plume ici...

pearly

pearly le 19/08/2016 à 11:49:47

merci les mecs !

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 19/08/2016 à 16:27:44

Bien le bonjour, goeie dag, welcome aan bord !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019