PELICAN - March into the sea EP

PELICAN - "March into the sea EP"
chronique PELICAN - March into the sea EP
Un an et demi après le sompteux « Australasia », on attendait PELICAN au tournant, une confirmation de leur talent et de leur approche très « aérienne » et lourde d'une musique certes instrumentale mais non moins riche. Et cet avec un EP que nous reviennent nos americano-canadiens préférés, EP intitulé « March into the sea »; 2 titres seulement dont 1 inédit et 1 remix de 'Angel Tears' (tiré d'Australasia) par Justin Broadrick (ex-GODFLESH et actuel JESU). Alors là on se dit: ça sent l'arnaque les gars, un seul inédit sur la galette!!! Oui un seul inédit mais 21 minutes tout de même... Donc, on arrête la polémique tout de suite et on écoute....


AAAhhhh!!! C'est bon d'écouter a nouveau le PELICAN!!! Le son est toujours aussi caractéristique, on est certainement pas dépaysés et l'approche du morceau est complètement dans l'esprit d'Australasia. Un même riff est martelé durant les 4 premières minutes et delà découlent tous les breaks de batterie auxquels on est désormais habitués, qui constituent l'assise du style à la fois lourd et si mélodique qui fait le charme de l'Echassier. Le côté très éthéré est mieux mis en valeur et les guitares font plus dans la retenue durant les passages plus atmosphériques, avec un son aux consonnances ISISiennes - à la saturation toute murmurée... L'aspect mélodique ressort bien dans l'ensemble et on retiendra le jeu des 2 guitares bien fourni et beaucoup plus riche que sur « Australasia ». Autre petite différence notable de 'March into the sea' avec son prédecesseur: le tempo: autrement plus rapide et énervé là même où « Australasia » nous offrait pléthore de riffs heavy portés par une rythmique plus pachydermique et poussive.La deuxième partie du morceau - après une montée en puissance vertigineuse suivie d'un explosion littérale d'un riff qui prend aux tripes - est quant à elle une démonstration sublime de jusqu'à quel hauteur le PELICAN peut nous emmener dans les airs avec grâce après être resté la tête sous l'eau un instant: guitare sèche et piano , et même un peu de flûte pour alléger le tout. Ils nous arracheraient quasi une larme putain... Vraiment, rien à redire.

Ceci étant fait, 2 petits mots tout de même sur le remix de 'Angel Tears', pour la forme... Toute la justesse d'un maître du genre pour donner un second souffle à ce morceau, on reconnaît le riff sans problème mais on a, par contre, l'impression d'entendre une autre chanson. Car ce n'est pas seulement un « réarrangement » mais bel et bien une version revue et corrigée par Mr Broadrick: répétitions de cycles et lourdeur appuyée, tout ce qui le caractérise quoi et bien foutu de surcroît... Intéressant, mais ça ne fait pas oublier le magnifique 'March into the sea': du grand grand grand groupe décidément.. On attend le prochain LP du coup mais là ce n'est plus de l'impatience, plutôt une sensation de manque insupportable!!
photo de Mat(taw)
le 14/04/2005

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements