Phantom - Death Epic

Phantom - "Death Epic"
Phantom - Death Epic (chronique)

Le terme "Dark Metal" a été l'objet, il y a quelques semaines, d'un rapide débat au sein de la rédaction de votre webzine favori (à l'occasion de cette chronique). Et voilà maintenant l'occasion d'illustrer musicalement mon point de vue avec Death Epic de Phantom. Je ne vais pas vous refaire un laïus sur ce que j'entends par ce terme. Regroupant des musiciens chevronnés issus des scènes Black, Death et Goth danoises, le groupe sort ici son deuxième album, après un Incendiary Serum en 2013.

 

À la croisée des chemins entre les trois styles précédemment cités, Death Epic plonge ses racines dans cette vision du Metal extrême populaire dans la seconde moitié des années 1990. Le groupe privilégie les tempos moyens, même s'il se permet d'accélérer quand le besoin s'en fait sentir. Il compense son manque d'originalité par un savoir-faire sans faille et un sens de l'écriture aiguë.

 

Tous les ingrédients qui ont fait le succès des groupes Century Media à partir de 1993 sont là: des riffs épiques en trémolo, un piano classisant, des arpèges en son clair, un passage narratif, des rythmiques martiales, des claviers empruntés au Black Sympho, des plans Doom, des solos typés Heavy, un chant versatile ni Black ni Death et qui n'hésite pas à se faire mélodique et clair.

 

Les structures ne misent pas sur la complexité et chaque titre est une vraie chanson (et il n'y a aucun caractère péjoratif dans ce que j'écris) possédant chacun sa propre personnalité la différenciant des autres. "Night Sweet Night" est un parfait résumé du talent d'écriture des Danois, mais malheureusement tous les titres n'ont pas cette qualité et certains (peu nombreux tout de même) sont loin d'être indispensables mais contribuent à l'atmosphère générale de l'album, souvent occulte et paranormale, un peu à la manière du premier EbonyLake.

 

Death Epic se révèle être un album agréable à écouter, bien composé et bien produit, avec des titres souvent solides, mais à qui il manque un soupçon de folie pour en faire un grand disque. Il serait cependant dommage de trop faire la fine bouche et de passer à côté, il se situe tout de même largement au-dessus de la moyenne de ce qui sort toutes les semaines.

photo de Xuaterc
le 25/09/2018

2 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 25/09/2018 à 15:30:35

Le Dark Métal, c'est l'inverse du Metal Krad (... voilà, j'avais juste envie d'écrire une connerie)

Margoth

Margoth le 26/09/2018 à 09:11:43

Je ne m'étais pas prononcée sur le débat mais on a la même vision du dark metal , voilà qui me rassure ^^

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme

CD album CD album (42:36)

Acheter Phantom Death Epic sur Amazon

Tracklist

The Horror
Night Sweet Night
Until Death
Deities of War
Drive
Forever Young
They Are Here
Death Epic
Hurt Them

GROUPE

Chroniques

Death Epic (2018)

DANS LA VEINE

Sollertia - LightSollertia - Light

évènements

  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019
  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...

HASARDandCO

M.o.r.a - Enteet
Chronique

M.o.r.a - Enteet

Le 12/04/2018

Violator - Chemical Assault