Phazm - Cornerstone Of The Macabre

Chronique CD album

chronique Phazm - Cornerstone Of The Macabre
Pierrick ayant totalement laché Scarve, il se concentre à part entière sur Phazm et plein d'autres projets dont Addicted, groupe de l'actuel batteur du quator.

Que peux donc nous réserver le nouveau line-up ? Déjà, c'est moins rigolo.
Avant, on avait des squelettes qui "s'enculaient" et qui se taillaient des plumes, dans un cimetière au graphique marrant : ça avait à la fois du charme, de la classe et de l'humour, tout en restant poétique. Alors que désormais, on a le droit à trois zombies relativement frais, avec de la peau sur les os se tapant un narguilé devant un tapis de crânes, et derrière la fumée d'opiacé il y des hommes de mains l'air guère plus aimables que les trois patrons du tripot. Le tout est baigné d'une teinte incertaine, entre le verdâtre faisandé et le grisâtre pas plus frais. En gros, là on rigole moins. Même pendant les photos, le musiciens ne sourient pas.

Et dans le fond ? Et bien par rapport à avant, la musique et plus sérieuse, les compositions sont plus posés, plus mûres, moins "défouloir" ; on sent que les musiciens se font plaisir mais le tout est plus réfléchi. L'harmonica n'amène plus de plaisantes pensées, il résonne plus comme le calme avant la tempête. Avant nous étions vraiment dans une veine black'n'roll. Désormais, je ressens la musique de Phazm comme plus metal et moins black metal qu'avant. Des passages à forte teneur en mélodie font leur apparition, inspirés, et ni chiants ni nian-nians ; de plus ils sont rares, bien amenés est peu nombreux : d'ailleurs j'ai bien l'impression qu'ils sont présent uniquement dans le septième morceau. Contradiction, oui peut-être ! Et alors ? C'est moi qui rédige...
Les nombreux passages lents sont les plus extrêmes. Ces plans varient admirablement ce fond dans le rock des bayoux crottés comme un vieux bouc.

La voix de Pierrick me parait nettement plus orientée extrême, dans une veine black râpeuse et rocailleuse. Mais encore maintenant, on reconnait bien la pâte Phazm : la sonorité tout d'abord, toujours roots mais pas raw, le son n'est certes pas monstrueux, il est plutôt sec mais généreux et sonne toujours aussi bien, il est parfaitement adapté au style si sudiste de Phazm. Il y a que les texte qui regorgent d'humour, rien qu'à lire les titres : “Love Me Rotten (Love Me True)”, “Welcome to My Funeral”, ...

Alors c'était mieux avant ? Bof pas sur ! Maintenant, le gout est différent, tout en restant aussi original.
photo de Sepulturastaman
le 19/08/2009

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements