Poison Idea - Feel The Darkness

Poison Idea - "Feel The Darkness"
chronique Poison Idea - Feel The Darkness

Formé à Portland en 1980, Poison Idea est une légende du Punk/HxC, ni plus ni moins.

 

Influencé par Black Flag, Discharge et la bande à Lemmy, les poisons de Portland ont toujours eu une « carrière » tumultueuse marquée par les périodes de silence et les changements de personnel fréquents.

Peu importe en fait car Poison Idea était avant tout un couple de méchants pachydermes formé par l'énorme Jerry A et le gargantuesque Pig Champion, véritable plébiscite, à eux deux, pour la consommation à outrance d'alcool et de tout un tas d'autres substances bien moins légales.

Dans les années 90, Poison Idea était synonyme de groupe réellement dangereux pour leur attitude foncièrement nihiliste et teigneuse, punk donc, dans le plus noble sens du terme.

 

En 2006, Pig Champion, de son vrai nom Thomas E. Roberts, décède juste avant la sortie du dernier album du groupe  Latest Will And Testament dans l'indifférence quasi générale du milieu musical.

Cette chronique lui est dédiée.

 

Quoi de mieux pour parler de Poison Idea que d'évoquer leur meilleur album, selon moi, et la plaque qui m'a fait découvrir le Punk/ HxC à l'âge de seize ans (avec Bedtime For Democracy des DK).

Feel The Darkness c'est d'abord une esthétique anti fashion par excellence. Rien que de voir la pochette du skeud et la photo du groupe et on comprend qu'on n'a pas à faire aux gentils The Clash ou au mignon Iggy. Look improbable, bibine à la main, surcharge pondérale, et t-shirt taché de sang live dans le booklet, Poison Idea pue la sueur et la violence.

 

L'intro pompeuse au piano de "Plastic Bomb" raisonnera toujours dans ma conscience comme un appel aux excès les plus... délectables.

La voix désabusée et éraillée de Jerry A sera toujours le symbole d'une époque de soirées frivoles aux conséquences souvent surprenantes, parfois douloureuses, bien avant l’invention de Jackass et de termes comme binge drinking et alcoolisme des jeunes dont nous rabattent les oreilles les médias actuellement. Comme si la picole et ses excès étaient réservés aux seuls vieux, dont je fais partie dorénavant.

Mais outre ce chant reconnaissable entre tous, Poison Idea était avant tout une machine à ostinatos keupons monstrueuse. Produisant des riffs simples mais terriblement efficaces et n’hésitant pas à pondre des solos de forcenés, Pig Champion avait un feeling réel et une classe terrible. Un groupe comme Pantera ne s'y est pas trompé en reprenant "The Badge" pour la BO de The Crow en 1994.

 

Cet album étant une collection de hits, je ne vais pas épuiser les superlatifs dithyrambiques à me farcir une track by track des familles.

 

Feel The Darkness est simplement un indispensable pour les fans de Punk et de HxC oldschool et vingt-trois ans après, il n'a pas perdu de sa superbe.

 

Un gros doigt dans le culte, donc.

photo de Crom-Cruach
le 27/10/2013

4 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 27/10/2013 à 15:53:47

Je ne connaissais que de nom. Je découvre. Ca fait du bien par où ça passe...

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 27/10/2013 à 17:40:01

Coooool mon Lapinou !!

Niktareum

Niktareum le 27/10/2013 à 23:17:25

J'écoute pas souvent de Poison Idea mais de temps en temps je me ressors celui-ci.
Sinon tu pourrais ajouter Machine Head qui a repris (sur l'édition digipack de "Burn My Eyes") "Alan's On Fire".

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 28/10/2013 à 13:42:32

Bien vu Nikta', je l'avais zappé celui-là...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements