Rage Against the Machine - Rage Against The Machine

Chronique CD album (52:56)

chronique Rage Against the Machine - Rage Against The Machine

Comment reconnait-on un très bon album d’un chef d’oeuvre? Dans le premier cas, tous les morceaux, toutes les parties ne nous plaisent pas forcément, mais le tout est tellement bon que ce n’a pas vraiment d’importance. Dans le deuxième cas, TOUT, mais alors TOUT, se déguste, se savoure jusqu’à ce que nos oreilles soient pleines de plaisirs sonores.

En 1992 est sorti un ovni, un opéra d’un nouveau style, que très peu d’Hommes sont capables de créer, un chant révolutionnaire contre l’Amérique de l’après guerre du Golfe, en 10 chapitres. En 1992 est sorti Rage Against The Machine...
Je n’ai même pas besoin de présenter cet album en fait, car tout le monde, et je dis bien tout le monde a écouté et connait les morceaux qui composent ce premier Lp des Californiens. Dois-je vraiment vous dire que ces dix titres sont tous cultes, même si certains le sont plus que d’autres?

Non, mais c’est vrai quoi, qui ne connait pas cet album, qui ne sait pas que Rage Against The Machine est un groupe revendicatif, révolutionnaire et qui a toujours défendu la veuve et l’orphelin (et aussi des gens condamnés à tort à la peine de mort)?

Je pourrais parler des dix morceaux, essayer de les analyser, et blah blah blah... Ca ne servirait à rien, et vouloir parler de «Bombtrack» ou de «Killing in the Name» (seul morceau dont les paroles ne sont pas dans le livret), et dire que ce sont des hymnes à la révolution servirait-il vraiment à quelque chose? Pas sûr...

«Taking the Power Back» et «Bullet in the Head» sont aussi dans la même lignée, et alors? Dois-je dire que le groupe incite la nouvelle génération, sa génération, à tout casser afin que le peuple ait plus de pouvoirs dans cette société? D’ailleurs c’est marrant comment presque vingt ans après la situation géopolitique actuelle est en phase avec cet album.

Certes je pourrais également parler du son très particulier, et reconnaissable entre mille, de Tom Morello, mais cela serait juste trop facile.

Je pourrais dire que «Know Your Enemy» et «Wake Up» sont, encore une fois, un appel au sursaut du peuple contre le système politique en place (celui de Bush père à l’époque), et contre ce qui t’entoure et qui te rend dépendant (tiens... internet... hum...).
«Freedom», dernier morceau de ce pamphlet pour la liberté et contre le monde politique, résume à lui tout seul ce que veut le groupe et sur quel chemin il désire nous emmener...

Alors oui, j’aurais pu parler des morceaux dont je n’ai pas parlé, histoire de meubler un peu cette chronique qui va en faire parler certains: «oui mais tu ne dis rien sur l’album vraiment, oui mais tu ne parles pas des morceaux, et blah blah blah...». Mais je pense que je plutôt que de parler de choses évidentes, je vais laisser cet album se rappeler aux bons souvenirs de vos oreilles et cerveaux, et vous dire: «Fuck You I won’t do what you tell me!».

photo de Jull
le 13/03/2011

12 COMMENTAIRES

Ukhan Kizmiaz

Ukhan Kizmiaz le 14/03/2011 à 07:34:02

Si The Clash avait été américain, ils auraient sortis ce disque. ¨^
LE disque du mélange des genres !

bernard

bernard le 16/03/2011 à 14:21:24

Le seul truc que je trouve sympa dans ce truc c'est la pochette. Ensuite j'ai toujours trouvé que leur musique (un espèce de pot pourri de style à la mode des années 90) ainsi que leur parole pseudo revolutionnaire de mes deux ne s'adresssaient qu'a de pauvres adolescents décérébrés.
Après chacun ses gôuts et chacun sa connerie !

Pidji

Pidji le 16/03/2011 à 15:52:44

Haha, chacun ses goûts en effet. Perso j'avais adoré à la sortie, et c'est toujours agréable un petit RATM de temps en temps.

bernard

bernard le 16/03/2011 à 16:20:18

Eh bien etonnament j'avais absolument detesté a sa sortie et mon avis n'a pas changer depuis.

Jull

Jull le 16/03/2011 à 17:12:13

chacun ses gouts...
ensuite les paroles refletent ce que le groupe a fait. je veux dire toutes las associations et les divers soutient que le groupe supporte.
c'est quand meme un groupe qui a eu les couilles de jouer a wall street et faire fermer la bourse de NY (pour la premiere fois depuis 1929) quand ils ont tourne le clip Testify..
mais apres encore une fois, chacun ses gouts...

bernard

bernard le 17/03/2011 à 14:45:16


Un groupe soi disant revolutionnaire intermondialiste et compagnie signé sur un énorme label capitaliste au possible, qui tourne des clips a Wall Street avec Michael Moore (autre grand illusioniste "rebelle" qui profite du système qu'il critique), qui se trimbale leur provoc a 2 francs sur tout les plateaux télé et participe a des BO de films moi ça me fait bien rire !
T'imagine le pognon qu'ils se sont fait sur le dos d'un système qu'il critique !!

Enfin ... laisse tomber Jull c'est surment moi qui suit con

sepulturastaman

sepulturastaman le 17/03/2011 à 15:11:36

Le nombre de groupes soient disant misanthropique qui sortent des albums y en a même qui font des concerts, y en à la pelle.
Le nombre de groupe blasphémant n'ayant aucune culture catholique y en à aussi à la pelle.
Le nombre de réac donnant leur avis y en à aussi à la pelle.

Jull

Jull le 17/03/2011 à 18:38:32

LOL
Beber, chacun ses gouts, je ne dirai jamais que tu es con, et ce n'est surement pas le cas d'ailleurs...

bernard

bernard le 18/03/2011 à 11:41:34

@rastaman : Oui tout a fait d'accord, ça ne s'applique pas seulement a RATM. Le black metal par exemple est un beau rassemblement de trous duc qui en effet se prennent pour une soi-disant "élite" misanthrope mais change de veste dès que le succès se fait sentir.

@ Jull : merde je pensais me faire insulter eh eh. Je pense que le gros problème en fait c'est qu'on ne parle pas assez de musique, moi c'est ça qui m'emmerde car c'est toude même le principal (enfin tout est relatif) pour les gens qui viennent ici regarder des chroniques. Les opinions politiques ou autres des groupes perso je m'en branle ce n'est pas ça qui fait la musique et je pense que pour le coup nous sommes tous d'accord ?!

giorgiocastro

giorgiocastro le 05/11/2011 à 15:37:34

11/10
un bijou fait de diamant. toute une époque.
je crois que j ai du apprendre tous les solos à la guitare, yehh

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 07/11/2011 à 17:53:50

RATM: ou le paradoxe des textes et de l'attitude.
Me rappelle une interview de Mike "Cyco" Muir qui les prenait pour des bouffons backstage.
En même temps, il n'a jamais eu de jugemrent nuancé le gros Muir.
Album classique de ma jeunesses malgré tout !
Pour Bernard: pas d'accord avec toi, les opinions politiques des groupes sont importants pour moi, pas moyen d'écouter un groupe de faf même si la zic déchire, ce qui n'est jamais le cas d'ailleurs.

Geoffrey Fatbastard

Geoffrey Fatbastard le 07/09/2012 à 16:16:16

mérite plus qu'un 10/10... le disque d'une génération, pu**** !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements