Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers INTERCEPTOR Fest à Bordeaux du 5 au 7 octobre
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Redsphere - "Facts"

Redsphere - "Facts"
chronique Redsphere - Facts
5.66/10 0

écouter "Mythomaniac in LIVE session for MZX Studio"

Acheter Redsphere Facts sur Amazon

CD album CD album (25:00)

 

Style musical : 

Thrash / death metal

 

Année : 

2017

 

Tracklist :

Mythomaniac
Burn Or Fall
Scratches On The Wall
Plastic Heart
Sound Of Despair
Falling Mirrors

 

Label : 

M&O music

groupe Redsphere
Redsphere

Chroniques :

Facts (2017)
Dans le même style :
Unsafe  - Evilution

Ce disque, le premier de Redsphere, débute par une piste nommée "Intro".
Au-delà du procédé aussi classique qu'agaçant, l'ironie veut que le son d'une photocopieuse qui tourne à plein régime entame ce disque de metal thrash.

Ironie ou clin d'oeil ? 
Il est certain que l'unique originalité du groupe est son origine géographique. La Nouvelle-Calédonie est peut-être un vivier metal, mais si tel est le cas, il est rare que leurs albums nous parviennent jusqu'en métropole.

 

Passé l'exotisme, la question du photocopieur demeure : est-ce une manière d'assumer pleinement que ce disque soit une copie de copies de copies dans un genre hyper-codé ?
Parce que si ce n'est pas le cas, c'est une malheureuse ironie pour un disque sans surprise.

19 minutes de thrash avec des traces de death tout ce qu'il y a de plus classique : 
des riffs qui hachent bien comme il faut, un gueulard derrière le micro qui sort sa grosse voix et une section rythmique qui fait le job.
Un son idéal pour le genre, une belle patate, de la puissance.
Voilà.

 

Tout ceci est bien joli, bien pensé, efficace, presque mécaniquement irrésistible, mais ça a autant de personnalité qu'un gant de toilette. 
Redsphere joue sur un terrain connu, limite trop foulé pour passionner. Seul "Falling mirror" parvient à sortir véritablement du lot... sans tendre l'élastique d'un sous-vêtement. 
Néanmoins, cela n'empêche pas la formation de sortir un EP qui fonctionne de bout en bout : avec des titres concis, carrés desquels rien ne dépasse, ce disque bien burné permet tout de même de passer un moment "sympa"*.

 

 

 

*L'utilisation du qualificatif "sympa" dans une chronique ressemble au "gentil(-le)" qui qualifie une personne dont personne ne tombera amoureux et qui ne baisera pas avant ses 30 ans.
Notez qu'ici, il est accompagné de l'espoir sincère de voir un album plus personnalisé : les musiciens savent avoir le son de leurs idoles, ils ont donc toutes les cartes pour avoir bientôt le leur.

photo de Toukene
le 17/08/2017

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

Interceptor Fest 2017 : 2 pass à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Ta Gueule - Surpuissant

Évènements

ALESTORM au Transbordeur à Villeurbanne le 18 octobre 2017IGORRR + PRYAPISME au CCO à Villeurbanne le 16 novembre 2017TEXTURES au CCO à Villeurbanne le 12 novembre 2017SATYRICON + SUICIDAL ANGELS + FIGHT THE FIGHT à La Barakason à Rezé le 1er octobre 2017The Texas Chainsaw Dust Lovers + Watertank au Ferrailleur à Nantes le 21 octobre 2017