Reno Divorce - Tears for Breakfast

Reno Divorce - "Tears for Breakfast"
chronique Reno Divorce - Tears for Breakfast

Le «  Punk Rock’n’Roll », ça c’est un genre aguichant !  C’est ce que prétendent pratiquer les ricains de Reno Divorce, un groupe qui n’en est pas à son coup d’essai puisque cela fait quasiment quinze ans que ces musiciens squattent les studios et les scènes aux cotés d’un paquet de grosses pointures ! C’est d’ailleurs surprenant qu’ils ne semblent pas être si connus que ça dans le milieu, personnellement c’est un nom qui ne me dit rien, je ne suis pas un punk rockeur de l’extrême je l’avoue, mais j’ai bien quelques références et ce nom m’était vraiment inconnu jusqu’à maintenant…
Ce Tears before Breakfast se veut être leur troisième album, on prend le temps de composer du côté de Denver ! Et le résultat est très cool et bien catchy !

Les communiqués ne mentaient pas, on est bien à 100% dans un mélange de punk et de rock n' roll, et l’inspiration flanche directement du coté de Social Distortion... Du riff bien burné, une caisse claire qui fait maladivement hocher la tête d’avant en arrière sur ces airs qui invitent allégrement à la fête et aux divers abus qui vont bien, avec le décor qui constitue son fameux motto du Rock N' Roll… Au fil de l’album on se rend compte de la variété des titres, et une bonne partie de ceux-ci est pourvue d’une bonne dose de mélodie ("How long it’s been", "All Show, no Go", "say it",..). Les Reno Divorce ne sont pas que des assoiffés de la fête, non, sous ce gilet en cuir il y a un petit cœur qui bat, et quelques influences pop-punk qui se délient au passage..

Probablement que la voix du chanteur y est aussi pour beaucoup dans ce côté  « avec nos cœurs de rockeurs », qui est assez lisse mais quand bien même consistante et  décidée, mais je me serais attendu à une voix plus rauque et moins propre, à l’instar du son qui manque également un peu de saleté pour affirmer le coté «  N' roll » de leur punk rock .

 

Tears before Breakfast reste un album bien agréable à écouter,  les riffs sont vraiment classe, on sent un vrai potentiel et un gros travail de composition, seuls quelques petits détails font que cet album ne marquera pas malheureusement pas beaucoup d’esprits…

photo de Biflam
le 20/03/2012

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Kenosis - Consecrationem
Grai - Ashes
Chronique

Grai - Ashes

Le 25/01/2018