Rinch - Odyssée

Rinch - "Odyssée"
chronique Rinch - Odyssée

Quand j'étais ado (2000-2002), je n'avais pas d'ordinateur, mais j'avais un cahier 24X32cm de 180 pages dans lequel étaient compilés les textes de chansons que je ne savais pas mettre en musique, des poèmes particulièrement nazes et des nouvelles absolument inintéressantes : ce cahier était d'une nullité affligeante.
J'ai eu la bonté d'épargner sa lecture à tous en l'arrachant en 2007 lors d'un déménagement. 

Lorsque j'ai écouté Rinch, j'ai eu la sensation de retomber sur certains de mes textes d'antan. 

Des mots et une colère très adolescents, une écriture un peu naïve, mièvre et assez "facile" avec un regard sur le monde désabusé. 

Rinch s'est crée alors que ses membres ont 20 ans environ... tout ceci est donc NORMAL.

 

Ces 25 minutes d'un rock en français, à mi-chemin entre la pop-radio et le rock revendicatif (et vindicatif), peut se caler quelque part entre...Indochine et Kyo (avec des lignes francophones de chant à la Muse). 

 

Voilà. Coreandco n'est sans doute pas le bon webzine, je ne suis le bon chroniqueur...mais voici "notre" sentiment. S'il y a la volonté d'être plus proche de Luke, de Trust, de faire du "néo-romantisme" (comme le dit la page FB du groupe)...le résultat n'est pas celui escompté.

Des lignes de chant parfois bancales, une interprétation mal dégrossie ("Odyssée d'une flèche"), des paroles immatures, et des créations prévisibles : Rinch a sans doute des intentions en abordant de grands thèmes, en s'inspirant de sonorités 80's...mais il n'est clairement pas encore à la hauteur.

Le groupe a du courage, il ose, tente de se personnaliser, essaye d'avancer sur des thèmes qui semble lui tenir à coeur, comme sur "Nouvel ordre system", mais c'est mal traité et terriblement cliché...lorsqu'il "baise le système".
Puis, il y a ce paradoxe entre des textes à lire au premier degré et cette pochette totalement énigmatique...peu esthétique (rien à voir avec le modèle qui pose, c'est plus une question de "composition"). 

Et pourtant...tout espoir n'est peut-être pas perdu ! 


Déjà parce qu'ils font preuve de courage (je le répète) et que ce n'est pas en restant devant son PC à gratter pour un webzine qu'on avance dans la vie (j'anticipe ainsi les éventuels commentaires critiques).
Ensuite parce qu'il y a un son, un genre à creuser, des structures loin d'être nazes (classiques, certes, mais bien gérées).
De plus, un bel adage arabe dit que "l'on ne peut pas pousser si l'on ne se plante pas..."
Enfin, parce que la cible n'est sans doute pas CoreandCo, ni son lectorat, ni un chroniqueur à la trentaine bien entamée et aux goûts bien affirmés (légèrement éloignés de ce que Rinch peut faire). 
Alors tout espoir n'est pas perdu, il n'est juste pas à sa place ici.

photo de Tookie
le 08/02/2017

2 COMMENTAIRES

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 08/02/2017 à 19:20:14

Mais ils auraient pu nous épargner la pochette quand même, non ?

Rinch

Rinch le 04/03/2019 à 09:22:52

Hello,
Merci pour la chronique, assez surpris de me voir ici.
C'est marrant, j'ai eu 27 ans depuis et je suis assez d'accord sur la naïveté de l'opus.
Mais c'est cohérent, c'est les paroles d'un post ado candide qui découvre un peu le monde, du système à l'amour.

Mais je reste assez fier, d'avoir fait tout ça tout seul à 20ans.

Bon je me serais mis 5.5/10 tout de même ????????

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019