Sanctuary - Le Choix du Mal

chronique Sanctuary - Le Choix du Mal

Les titres que l'on retrouve sur Le Choix Du Mal sont antérieurs à ceux de Beyond the Divine, pourtant publié en 2016. Il s'agit des premiers composés par le groupe entre 2006 et 2010, et il avait préféré se concentrer sur des nouveaux au moment de faire ses débuts en studio. L'inconvénient est que le style d'écriture s'est affiné entre temps; l'avantage est que les titres ont bénéficié de son expérience scénique pour gagner en maturité. De plus, le groupe n'est plus un néophyte en matière d'enregistrement, de ce fait l'album bénéficie d'un meilleur son que son prédécesseur, moins synthétique, même si la batterie sonne trop sèche, sans réelle profondeur. Et à mon goût (comme par le passé), le mixage met le chant un peu trop en avant.

 

Pour le reste, l'auditeur est en territoire connu, à savoir un Dark Metal (le fameux terme qui fait débat!) influencé par des groupes tels que Samaël (pour l'aspect martial et les claviers spatiaux), Dimmu Borgir (pour les penchants symphoniques). Les qualités et les défauts que j'avais pu relever lors de ma chronique de Beyond the Divine sont fondamentalement les mêmes. Le mid tempo est largement majoritaire: c'est peut-être être là l'un des principaux reproches que l'on pourrait faire aux titres de Le Choix Du Mal, c'est leur manque de diversité. De ce fait, l'ensemble est cohérent mais aucun titre du coup ne ressort réellement du lot.

 

Plus que la somme de ses influences, la musique de Sanctuary parvient à sortir du lot, notamment grâce à son chant, plus proche du growl que du shriek, ce qui, dans un premier temps peut choquer mais finalement au fil des morceaux s'impose comme un choix évident. Le guitariste ne se prive toujours pas de glisser des solos, apportant une réelle plus-value.

 

Sanctuary aurait pu profiter de cette seconde sortie pour s'affirmer un peu plus mais il reste malheureusement trop proche de son premier EP. Cela est certainement dû au choix d'enregistrer des anciens titres. En conséquence, j'attends toujours que le groupe confirme qu'il est capable d'évoluer.

photo de Xuaterc
le 18/01/2019

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019