Scarlet Queens - Outside play

Chronique CD album (25.01)

chronique Scarlet Queens - Outside play

Groupe parisien ayant connu quelques changements de line-up et d'orientation musicale, Scarlet Queens sort avec Outside play son troisième EP, le premier sous cette formation, et semble y avoir trouvé une coloration définitive, celui-ci, bien qu'éclaté sur le plan des climats livrés, faisant la part belle à une electro-rock énergique, inspirée bien que déjà pratiquée en d'autres lieux.

 

Cela n'empêche pas la qualité et T.S.C. amorce les festivités en mêlant electro discrète et rock bourru de bele manière, en faisant se succéder les tempo et en imposant une voix "braillarde" qui accentue le côté vigoureux du titre.

L'instant d'après, le plus paisible "Outside play" , aux accents reggae dérangeants, s'avère prévisible, sans surprise ni réelle inventivité malgré un contenu plaisant, puis les Franciliens font dans le psyché-electro sur ce "Lulabies grave intro"... Qu'on qualifierait de trop court, trop peu creusé, s'il ne servait d'ouverture à "Lullabies grave", dont les tonalités à la Kasabian et les guitares vives mêlées à des séquences electro bienvenues, alliées à un côté dansant bien amené, font de ce titre une réussite. Influencée bien sûr, mais bien construite, le groupe semblant doté des qualités qui lui permettront, à l'avenir, de sonner "perso" en s'affranchissant de ses sources d'inspiration.

 

Ensuite, "The horsedown" et sa dominante acoustique intéressante, d'obédience folk mais jamais "inerte", certes déjà entendue par ailleurs mais loin de se montrer plagiaire, crédite les Scarlet Queens, ici à leur avantage et qui récidivent avec "DownTown" et ses accélérations soudaines, dont les élans funky, portés par la dualité organique-synthétique bien en place du groupe, s'avèrent être une bonne idée.

 

Enfin, "Cocaine Josephine" et son cheminement progressif, sa rage et sa mélancolie mise en son sans démériter, confirment les qualités du contenu général, cependant encore perfectible et personnalisable, dans l'attente donc de sorties futures moins marquées par les goûts du groupe.

photo de Refuse to keep silent
le 07/05/2011

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • Tournée Sunnatra + Yatra 2019

HASARDandCO

Breed Machine - 3
Ascaris - Des Maux