Senshi - Senshi No Seishin

Senshi - "Senshi No Seishin"
Senshi - Senshi No Seishin (chronique)

Tu trouves le dernier Skindred décevant?

Tu te dis que ça fait un bail qu’en Fusion rien de bien nouveau n’a été tenté?

Tu rêves d’établir un pont culturel entre les Balkans et le Japon?

 

C'est vrai, statistiquement il est peu probable que vous répondiez « Bon sang mais oui, c’est exactement ça! » à la troisième question. N’empêche, ça pourrait être sacrément intéressant comme jumelage! Un peu à l'image du choc qui résulterait de la rencontre des traditions viking et du monde de la Samba. Ou de GG Allin et de Karl Lagerfeld.

 

Mais même si vous n’avez répondu Oui qu’à une seule des questions ci-dessus, Senshi a de bonnes chances de transformer les jours qui vont suivre votre découverte de leur premier album en un long shoot de plaisir simple mais épicé, costaud et métissé. Car ce groupe serbe (impossible de deviner sa nationalité à l’écoute de l’album) propose un Ragga Neo Metal généreusement garni d’instruments traditionnels nippons, tels le shamisen, le koto ou encore le taiko. Comme on peut l’imaginer à la lecture de cette courte description stylistique, les 12 morceaux ici proposés sont pleins de chœurs de samouraïs suant à l’entraînement, de mosh parts grasses comme une casquette de dreadlocké ainsi que de « Babylon! » venimeux lancés à la face d’une société pô gentille. Un peu comme si Skindred et Maximum The Hormone avaient décidé de faire front commun contre le marasme ambiant, avec en bonus un coup de main de Scribe pour assurer lors des excès vocaux les plus furieux.

 

Et quelle alliance fructueuse mes aïeux!

Il suffit de se laisser happer par les 2 tubes que sont « Musical Warriors » et l’hyper entêtant « Mi Nah Go Cool » pour en être convaincu.

 

Alors certes, la recette a ses limites, d’autant que le groupe a tendance à ne pas pécher par excès de sophistication. Sans le vernis Raggamuffin et les trilles tradi’, c’est sûr, l’épaisse couche Néo (qui glisse parfois vers le Thrash, parfois vers les saccades Djent, parfois vers le Sepultura minimaliste) virerait vite à l’étouffe-chrétien. Sauf que Senshi réduit ses titres à la stricte durée minimum avant que le trop plein ne soit atteint. Et puis il a le chic pour relever sa Jump attitude à coups de refrains suffisamment mélodiques et plaisants pour que l’on accepte de s’abandonner aux quelques facilités consubstantielles au genre, comme ces profondes « baggy mosh parts » par exemple. D’autant que quelques morceaux pétillent d’une joie malicieuse qui permet de décoller encore plus facilement du plancher des vaches (on vérifie ça avec « Soundboy Killer » – miam les platines qui scratchent à mi-parcours – et « Red Alert »). Du coup, à part sur un « Vampire Pressure » à gros sabots et un « When Ya Ready » assez linéaire (on touche ici du doigt les limites de l’exercice), on sort ravi de ces trois quarts d’heure de Metal fortement typé.

 

Avec un tel album sous le bras, c’est sûr, Senshi se trouve au tout début d’une route qui peut aussi bien bifurquer vers un Buzz international (un poil plus de variété d’une compo à l’autre et un mastering donnant plus de relief aideraient sans doute) que vers une voie de garage à la Dagoba / Ektomorf (ils marchent bien ceux-là, vraiment? JuL aussi en même temps). On ne peut qu’espérer que le groupe fasse les bons choix afin d’éviter le hara-kiri artistique et d’atteindre au plus vite les hauteurs du Mont Fuji.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La chronique, version courte: Senshi No Seishin est le fruit de la collaboration de Skindred, Maximum The Hormone et Scribe… Non? Alors, dites, c'est que c’est drôlement bien imité! Gros matelas Néo moshy, leads de cordes chevrotantes assurés par Tortue Géniale himself, invectives Ragga-Rap: le mélange de ces quelques ingrédients permet à Senshi de proposer un premier album très prometteur recelant quelques tubes assez irrésistibles.

 

photo de Cglaume
le 01/10/2018

2 COMMENTAIRES

nipalvek

nipalvek le 15/10/2018 à 23:40:27

De la bonne humeur en barre!!!
Et le refrain de Mi Nah Go Cool qui ne reste PAS DU TOUT en tête le reste de la journée !
Curieux de voir la suite avec ce groupe,en posant un peu l'ambiance avec les instruments traditionnels ça peut être un très bon trip ( dans certains titres c'est un chouilla surplus)

cglaume

cglaume le 16/10/2018 à 08:47:16

On est d'accord ! :)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme

CD album CD album (44:47)

Acheter Senshi Senshi No Seishin sur Amazon

Tracklist

01. The Rise
02. Righteous Fighter
03. Soundboy Killer
04. When Ya Ready
05. Musical Warriors
06. Mi Nah Go Cool
07. Jump up
08. Digital Overload
09. Vampire Pressure
10. Red Alert
11. Right Now
12. Senshi No Seishin

DANS LA VEINE

Watcha - WatchaWatcha - Watcha

évènements

  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...
  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019

HASARDandCO

Pogo Car Crash Control - EP
Tronckh - mai 2010