Siege Of Power - Warning Blast

Siege Of Power - "Warning Blast"
Siege Of Power - Warning Blast (chronique)

Le dossier de presse parle de Siege Of Power comme un « supergroupe ». Bon, en même temps, il y a des bras et des jambes d'Asphyx, Thanatos, Autopsy ou encore Hail Of Bullets, on pourrait faire bien pire comme pedigree il est vrai... Pourtant, quand on regarde un peu plus près tout ça, tout ce beau monde – à peut-être une exception près – se connaît depuis longtemps, se sont mélangés, ont fait joujou au docteur avec de jolis scalpels death metal et que sait-on encore. Et vu comment on nous vend cette notion de « supergroupe » à tire-larigot, il faudrait peut-être inventer une autre catégorie. Genre, les « super-consanguins », histoire de montrer qu'il s'agit d'une sorte d'histoire de famille avant toute chose. Bref, on s'en fout un peu en fait, fallait bien écrire une petite merde pour introduire le sujet du jour. Et le résultat de cette petite sauterie fraternelle se nomme Warning Blast qui a de quoi rendre jaloux toute la population de Bolbec et des Hauts-de-France réunies.

 

Parce que le petit rejeton ne s'en tire pas trop mal au final. Point d'allure d'Elephant Man, à être défiguré de toute part, ni bec-de-lièvre ou encore de retard mental. Il n'a pas forcément une belle tête – comme environ 65% de la population, 95% si l'on place Photosphop sous quarantaine – mais a fière allure malgré tout. Bon, certes, son cerveau est blindé de saturation morbide avec ses quelques passages où il est lourd comme une enclume, mais toujours avec cette petite fureur crèteuse en toile de fond. Autant dire, il a tout pour plaire à tous ceux qui ont les cheveux longs, un pantalon et t-shirt noir planqué sous une veste sans manches en jeans rafistolées de symboles bizarres et incompréhensibles. Si, si, vous savez, ceux qui aiment bien entendre du bruit en se bousculant et en se montant dessus joyeusement. Ne faites pas cette tête, ce n'est pas une maladie, ils ont peut-être l'air un peu bizarres mais ils ne sont pas méchants, balancez-leur juste un peu de houblon liquide et ils deviendront doux comme des agneaux.

 

Dans tous les cas, si vous ne savez pas qui c'est ce petit Warning Blast, vous ne devriez pas avoir trop de mal à le reconnaître vu qu'il a un peu hérité de ses parents. Asphyx, tout particulièrement, dans ses phases lourdingues (« Escalation 'til Extermination ») et plus vénère (« Mushroom Cloud Altar »). Autopsy également (« Torture Lab », « Lost And Insane »). Mais bon, c'est plutôt du côté des anciens qu'il préfère lorgner davantage. C'est qu'il a beau être jeune, il est sacrément vieux-jeu le bambin ! Il a juste à se présenter avec un « Conquest For What ? » et vous verrez que la main qu'il vous tend pue le S.O.D. à plein nez. Et vu qu'il arrête pas d'en faire référence, je le soupçonnerais presque qu'il ne se sépare jamais de sa photo de Scott Ian sur laquelle il présente ses respects à chaque branlette. Bien qu'il ne fait nul doute qu'il doive lui faire quelques infidélités avec Discharge pour le côté un peu coreux omniprésent. Parce jamais il ne perd de son sens du groove et de la concision tranchante de parole tant la majorité de ses discours ne dépasse la barre des trois minutes. Ce qui ne l'empêche pas d'être généreux vu qu'il en distribue pas moins de dix-huit tranches. C'est qu'il crache peut-être vite la sauce mais il est endurant !

 

Le tout, sans temps mort, ni pet de travers. Le diagnostic du médecin que je suis est clair : oui, mon petit Warning Blast, tu es peut-être consanguin mais tu es en pleine santé. Un peu vieille-France qui t'enlève toute volonté d'excentricité mais tu es plein de charmes malgré cette tête un brin anodine. Pas d'inquiétude à avoir, tu vas te faire plein de copains deathsters et tu vivras une jolie petite vie toute tranquille. Dans une petite bourgade suédoise peut-être ? Ça t'irait bien, il y a quelques trucs chez toi qui me font dire qu'on tes papas Siege Of Power t'ont filé pas mal de harengs – du frais des Mers Nordiques, pas ceux d'Ikéa – dans le biberon.

photo de Margoth
le 09/10/2018

1 COMMENTAIRE

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 09/10/2018 à 09:34:45

Bouarf: ça part dans tous les sens sans être vraiment sexy. Le hareng peut-être...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme

CD album CD album (46:33)

Acheter Siege Of Power Warning Blast sur Amazon

Tracklist

1. Conquest For What ?
2. For The Pain
3. Bulldozing Skulls
4. Born Into Hate
5. Torture Lab
6. Uglification
7. Trapped And Blinded
8. Diatribe
9. Warning Blast
10. Mushroom Cloud Altar
11. Lost And Insane
12. Bleeding For The Cause
13. Escalation ’Til Extermination
14. Privileged Prick
15. Short Fuse
16. Violence In The Air
17. It Will Never Happen
18. The Cold Room
19. Servant Of Nothing (Bonus Track)
20. Mushroom Cloud Altar (Bonus Track)

DANS LA VEINE

Carnation - Cemetery of the InsaneCarnation - Cemetery of the Insane

évènements

  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...
  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019