Silicium - Linked To The Machine

Chronique Maxi-cd / EP

chronique Silicium - Linked To The Machine
Voici un premier EP qui fait plaisir à entendre ! Surtout pour un combo français, bordelais plus précisément. Ce groupe répond au nom de Silicium et nous offre une première production qui m’a rappelé la bonne époque du metalcore simple, efficace et sans prétentions à la Cataract, Maroon et consort. Voilà pour les premières impressions; par la suite on découvre une musique groovy et apportant son lot de bonnes mélodies !

Cette album traite essentiellement d’une humanité décadente se battant contre les machines pour survivre. On s’oriente donc vers des texte plutôt futuristes à la Fear Factory, et on sent que la musique suit ce même chemin de modernité : samples mécaniques (« My Choice » ), plans de double pédale assez saccadés et mis en avant par la prod’. Viennent se greffer à ça des rythmiques globalement lourdes avec une impulsion Hardcore écrasante, on a vraiment cette impression d’une masse sonore qui vous éclate à la gueule à chaque riff. Pour ces quelques éléments, Silicium se rapproche du gros metal ricain à la Lamb Of God ou Devildriver !

Sous cette couche de lourdeur se trouve une facette plus tendre et fine du combo : le groove et la mélodie ! Les bordelais ne se sont pas contentés d’offrir juste une efficacité pure et dure qui se rapprocherait plus de la simplicité (donc de la facilité) que d’une réelle recherche de musicalité. Les riffs sont simples, quelconques (voir presque convenus diront certains); mais ils sont également d’une incontestable efficacité et transmettent un sens de la mélodie d'un Thrash résolument moderne. Ces mélodies se retrouvent surtout dans les solos de grattes comme sur « My Choice » ou « Silicium Blood », ces quelques solos sont directement inspirés du Heavy metal d’aujourd’hui dont des groupes comme Trivium sont les fiers représentants !
En ce qui concerne la voix, on lui sent un feeling toujours typé Hardcore qui penche dangereusement vers le Death ! Le chanteur se balade sur plusieurs registres et semble plutôt à l’aise entre growls, voix criarde, grunts… Pour un peu on croirait avoir trouvé notre Dez Fafara national !

En résumé je dirais que ce « Linked To The Machine » est un opus fort sympathique que j’ai pris plaisir à écouter, je vous conseille donc de jeter une oreille sur le myspace afin de juger par vous-même. Attention, à aucun moment je ne crie au génie ! Cet EP est sans prétention (comme je le disais en début de chro) et mise avant tout sur l’efficacité, sans réelle originalité.
photo de Domain-of-death
le 29/08/2009

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Chromb! - 1000
Chronique

Chromb! - 1000

Le 13/01/2017

The Rotted - Anarchogram