S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Six Months Of Sun - "Below the eternal sky"

Six Months Of Sun - "Below the eternal sky"
chronique Six Months Of Sun - Below the eternal sky
7/10 0

Acheter Six Months Of Sun Below the eternal sky sur Amazon

CD album CD album (34:00)

 

Style musical : 

Stoner instrumental

 

Année : 

2018

 

Tracklist :

1.Riddle Of Steel 05:55
2.The Barbarian 03:33
3.Mud Horse Rider 04:46
4.Dragon Hunter 04:41
5.Anvil Of War 03:08
6.Savage Sword 04:48
7.Death Of Iron 03:23
8.Birth Of Doom 06:17

 

Label : 

Cold smoke recording
Dans le même style :
Anup Sastry - Bloom

Sympa ce nouvel album de Karma to Burn de Six months of sun !

Ohh mais c'est quoi ce mauvais esprit ?

Six months of sun et Karma to burn n'ont rien à voir.


C'est un trio. Ha merde.
C'est un groupe qui fait du stoner instrumental. Ha merde.

 

Bon ok, Six months of sun ne brille pas spécialement pour son originalité. Certes, les helvètes ne sont pas novateurs, mais cela ne fait que les classer parmi 99.5% des groupes musicaux. Ce qui permet néanmoins de les distinguer d'une immense masse, c'est de bien faire les choses.

Le groupe est donc plaisant, surtout s'il on aime Karma to burn. Cette influence est indécrottable du fait du style joué par les suisses. S'ils s'étaient entichés d'un chanteur portant une chemise à carreaux, ils auraient été comme tous les groupes de stoner. SMOS s'est donc démarqué par son mutisme, le coinçant définitivement dans la case Karma to burn-like.

 

Mais tant pis.

Déjà parce que le groupe fait comme il veut : les mecs sont libres de se mettre au ragga-zouk la semaine prochaine si ça les botte, on vit en démocratie. Ensuite parce qu'on peut être un rejeton de K2B et ne pas être K2B.
C'est vrai, c'est délicat. À la première écoute, ça transpire le désert, le rock bien gras, la guitare grave, la basse ronde, la batterie claquante ("Anvil of war") etc etc.
Mais on peut voir poindre le bout du nez d'une autre influence : Pelican ("Savage sword"). Pas l'influence la moins commune chez les taiseux, il est vrai...

...Mais Six months of sun n'a nullement l'intention de se la jouer original. Le classicisme a aussi ses vertus, à commencer par celles de l'efficacité et d'un esthétisme rassurant.
C'est donc sans mal que l'on se fait au son idéal de ce disque. Idéal pour le genre, idéal pour le suivre avec attention pendant ses 36 minutes.

Quant à l'efficacité, la gestion de rythme entre les titres lents et lourds puis les titres plus rapides et rock'n'roll : Six months of sun gère ses compos et son disque pour garder l'auditeur et marquer d'une certaine ambiance son Below the eternal sky.

 

Quitte à radoter, on sait vers quel univers (déjà bien connu) nous mène le groupe. Bien que peu bavards, les suisses réussissent à travers le champ lexical des titres de ses morceaux à poser les bases d'un monde désertique, poilu, poussiéreux...mais,et c'est là toute son originalité, un peu fantaisiste (ou plutôt "de fantasy").

Toujours est-il qu'en dépit d'une certaine retenue, Six months of sun empruntant des chemins déjà sillonnés,la bande sait être emballante avant même de jouer (la pochette a beaucoup à raconter) jusqu'à la dernière note.

photo de Tookie
le 09/10/2018

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

NOTHING à Paris le 30/11 : 2 places à gagner

Dernières news

Chronique au Hasard

Wormrot - Dirge

Évènements

NO ONE IS INNOCENT + LES SALES MAJESTES + TAGADA JONES au Stereolux à Nantes le 25 octobre 2018Stomping #8 @Secret Place à Montpellier (34) les 9 et 10 novembre 2018Tournée française SEEDS OF MARY du 15 septembre au 8 décembre 2018NOTHING au Gibus à Paris le 30 novembre 2018Loth x Acedia Mundi x Finis Omnium @ Le Cirque Electrique / Paris le 24 novembre 2018Birds in row + Coilguns + KEN mode au Petit Bain à Paris le 29 novembre 2018Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019