Strange New Dawn - The Only One

Strange New Dawn - "The Only One"
chronique Strange New Dawn - The Only One

Alors que In The Woods... vient de publier un nouvel album, le premier sans les jumeaux Botteri (on y reviendra), ces derniers, il y a quelques années ont enregistré en toute discrétion (à tel point que je n'en ai entendu parler qu'il y a six mois seulement) un album sous le nom de Strange New Dawn. Épaulés par Rx Draumtanzer et Sven Rothe (ex-NeonGod), ils nous offrent une première œuvre à côté de laquelle il serait dommage de passer. Il a été compliqué de recueillir des informations sur la genèse de ce The Only One, ce qui n'est pas forcément pour me déplaire, alors comme le dit tonton Stevie, let the music do the talking...



Les fans d'In The Woods... ne seront pas surpris de l'orientation prise ici. Le groupe nous propose un Metal mélancolique et contemplatif, fortement teinté de Prog Rock 70's, qui ne déroutera pas ceux conquis par Strange In Stereo. Le son est très organique, avec des guitares crunchy, une batterie naturelle, une basse qu'on entend, mais il y a mon goût un peu trop de reverb' sur le chant. Aucune trace de Metal extrême mais un fort attachement à une certaine fragilité mélodique, tout en conservant une forte dynamique au sein de pièces musicales parfois longues. Par exemple, le titre éponyme se décompose en trois parties de 15:22, 21:44 et 5:41 et constituent l'ossature du disque en le structurant grâce à une compo rappelant à la fois le Rainbow de Dio et Pink Floyd. C'est un vrai plaisir de se laisser errer dans les structures de ces chansons, au hasard d'un riff ou d'une ligne de synthé, mais l'auditeur est toujours rattrapé avant la perdition par une mélodie vocale qui raccroche son attention.



Parlons de la voix justement. J'ignore tout du pedigree de Rx Draumtanzer, mais ce dernier gagne clairement à être connu. Son timbre balance entre David Bowie et Nick Cave, grave et profond, et rapproche parfois le groupe de la Pop (la partie centrale de la deuxième partie de « The Ony One » et son emphase dramatique rappelant « Space Oddity », suivi d'une ligne de guitare cheesy.) L'expérience du point de vue de l'écriture de Christian "X" Botteri est sensible, que cela soit au niveau des structures que des ambiances. On est convié à des véritables montagnes russes émotionnelles, pouvant rappeler la vision de la musique gothique que pouvait avoir un groupe comme Type O Negative.



Après avoir, sur les réseaux sociaux, déclaré mon amour pour le groupe, ce dernier m'a contacté et ne s'est pas montré très optimiste concernant son avenir. Comme le site web l'indique, douze nouveaux titres ont été composés mais ses principaux concepteurs ont d'autres priorités, en particulier un nouveau projet, dont, à n'en point douter, je vous parlerai ici.


photo de Xuaterc
le 02/01/2019

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019