Stuck Mojo - Here Come The Infidels

Stuck Mojo - "Here Come The Infidels"
chronique Stuck Mojo - Here Come The Infidels

Parfois la nostalgie, ça a du bon.

C'est rare certes. Et j'aime pas d'habitude.

 

Mais la meuh quoi. Se retrouver à chroniquer les Super Stars Américaines du Catch Fusion, plus de vingt piges après leurs premiers émois.... c'est n'importe quoi.

Rien ne sert de présenter le style du groupe pour les incultes : il est totalement has-been depuis biiiieennnn longtemps. Ouais, mais la volonté du groupe de perpétuer leur son, malgré les changements de line-up, force le respect.

Le groupe n'a jamais eu aucune reconnaissance, déjà à l'époque. Car les locomotives du genre (au hasard, Downset, Clawfinger, Urban Dance Squad, Infectious Grooves et surtout RATM) avaient déjà tout raflé.

 

Probablement, qu'ils resteront toujours dans la seconde division les Cafards Épinglés. N'a foutre, moi, j'nems les outsiders.

Alors, on monte tout de même sur le ring avec un rictus amusé. Et paf nous voilà projeté par dessus la troisième corde par des biceps bien huilés. Hulk Hogan est un facho mais pas Stuck Mojo. Juste un peu réac quoi.

 

Thrash Fusion ? J'entends bien ?? Du gros Metal rappé à fond de rythmique basique et de chœurs d'ursidés. Yeah. Bon flow biaaatch et solo à la southern « Dimebag is my god ». On reprend ses esprits en matant le string de la minette des gros dopés à l'autre bout du ring. C'est pour du chiqué, on sait, mais on y retourne, arrogant, en haranguant le public encore dubitatif.

 

Bande de rednecks ! Z'allez pas voter pour Trump hein !!

 

Et seconde mornifle : dénuquage de tête. L'arbitre compte même pas jusqu'à trois... minutes pour le titre. "Charles Bronson" est là pour nous remettre du boum au cœur comme un Cyco Myco, après toutes ces années. Sans déconner si le match est à ce rythme là, pas sûr de tenir onze rounds. Le quatrième débute à la bourrin. Quoi ? Déjà dit ? C'est constant donc. Le leader au mic peine à freiner sa team. On est seul, sont plein. Et z'ont un putain de refrain.

Bon les Anges de l'Enfer En Santiags fatiguent un peu, après. La Lucha Libre, c'est pas fait pour les ptits slip à paillettes. La faute aux lignes de chant parfois plaintives ("Destroyer"). A trop blablater, on en oublie la sueur et les mornifles. Mais, il y en a un qui ne lâche pas la victime, qui lui mord l'oreille, c'est bien le batteur. Et l'Ultimate Warrior qui lui, ne rappe pas, jamais. "Fire Me" non plus. Pas trop du moins. Là on n'est pas loin du Désert style.

 

La fin est un peu longue, oki. On s'essouffle. On aimerait que l'arbitre serve à quelque chose. Le ventre mou du groupe depuis ses débuts : od de mélange gravier/refrain pourrave ricain.

 

I AAAAM CHARLES BRONSON !!!!

Restons donc sur cet aspect. Et ne faisons pas de politique.

photo de Crom-Cruach
le 07/07/2016

7 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 07/07/2016 à 11:08:46

T'sais quoi ? Je 'suis pas hyper fan du Mojo, mais ta chro poilante me donnerait presque envie ! :D

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 07/07/2016 à 11:38:47

Parfait pour un apérodinatrottoir. Un fois rentré et à jeun, ça passe moins bien.

pidji

pidji le 07/07/2016 à 14:46:11

'tin Stuck Mojo, ça nous rajeunit pas...

Xuaterc

Xuaterc le 07/07/2016 à 16:04:07

C'est clair. D'après le site, "dans le même style: Albino Slug".

Niktareum

Niktareum le 07/07/2016 à 17:11:54

Gros fan des 3 premiers albums du Mojo le bibi ! Mention spéciale pour "Pigwalk" qui frisera la note ultime quand je me déciderai à le baffouiller. Par contre à partir de "Declaration of a headhunter" ça décline sévèrement et les extraits que j'ai écoutés de ce dernier m'ont moyennement convaincu mais je le ferai tourner quand même évidemment !

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 08/07/2016 à 12:08:46

Pigwalk défonce bien sa mémé oui.

mcmetal

mcmetal le 13/07/2016 à 13:30:00

Tiens je ne vais pas être d accord . Le disque idéal pour l ete ,assez diversifié (ce qui est rare dans le style ) plus pêchu et Heavy que ratm (que je n aime pas ) franchement a part body count qui fait mieux a l 'heure actuelle ?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Celan - Halo
Chronique

Celan - Halo

Le 01/07/2009

Deserted Fear - Kingdom Of Worms